Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 28-02-2013 15:17

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie
Inscription : 25-08-2008
Messages : 44 761
Site Web

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Yahia : «Participer à la Coupe du monde des clubs est mon objectif avec l'EST»

2013-02-12%252520001%252520005_wm.jpg

Dans une longue interview accordée au journal Al Bayan en Tunisie, Anthar Yahia n'a pas caché son ambition de gagner la Ligue des champions africaine avec l'ES Tunis, qu'il a rejoint cet hiver. Antar explique aussi les raisons qui l'ont poussé à quitter Kaiserslautern : «Lorsque j'ai reçu l'offre de l'Espérance de Tunis, je n'ai pas hésité à m'engager avec cette équipe, très connue sur le plan national et international. C'est aussi un club qui joue souvent les premiers rôles sur le plan continental.»

«Le professionnalisme de ses dirigeants m'a poussé à signer à l'Espérance»

Bien reçu par ses nouveaux responsables et surtout convaincu par le challenge sportif proposé, le défenseur central de l'EST annonce qu'il a été vite mis à l'aise par ses dirigeants : «J'ai reçu des offres émanant de clubs de seconde division allemande mais le professionnalisme de la direction de l'EST m'a poussé à jouer en Tunisie. Je ne vous cache pas que les dirigeants espérantistes m'ont bien reçu et cela m'a permis de vite m'adapter.»

«Le départ de mon entraîneur a compliqué ma situation au Kaiserslautern»

Invité à donner les raisons qui l'ont contraint de quitter la Bundesliga 2 pour évoluer en Tunisie, Anthar déclare : «A mon arrivée à Kaiserslautern, j'ai aligné beaucoup de matchs d'entrée mais les résultats n'ont pas été à la hauteur des espérances des dirigeants et des supporteurs. Ce qui a poussé mon ex-coach à démissionner. L'arrivée d'un nouvel entraîneur m'a été préjudiciable. Ce dernier est venu avec une nouvelle vision des choses et une philosophie défensive qui a rendu ma situation difficile.»

«Je n'ai éprouvé aucune difficulté à m'adapter à ma nouvelle vie en Tunisie»

Concernant sa nouvelle vie en Tunisie, l'Algérien Anthar Yahia confie qu'il n'a pas trop souffert de ce côté-là : «Je n'ai éprouvé aucune difficulté à m'intégrer à ma nouvelle vie en Tunisie. On a presque les mêmes habitudes. Ma petite famille a eu quelques difficultés dans un premier temps parce que c'est la première fois qu'elle vit en dehors d'Europe. Par la suite, elle s'est petit à petit adaptée et maintenant elle s'adapte à son nouveau mode de vie.»

«La concurrence en défense ne me fait pas peur»

Fort de son expérience qu'il compte mettre à profit de sa nouvelle équipe, l'ex-capitaine d'équipe de l'EN avoue qu'il n'a pas du tout peur de la concurrence qui existe dans un aussi grand club : «La concurrence ne me fait pas peur. Cela va nous être bénéfique. Mes débuts sont satisfaisants avec l'EST et je continuerai  à travailler dur pour arriver à mon meilleur niveau. Au fil des matchs, je serai plus prêt.»

«Je ne peux pas porter un jugement sur le championnat tunisien»

«Je ne peux pas porter un jugement sur le championnat tunisien après seulement trois matchs joués, mais je peux par contre dire que toutes les équipes jouent à fond contre l'EST. C'est un peu l'équipe à battre. Je ne vous cache pas que j'ai envie de gagner des titres avec l'EST avec comme objectif gagner la Ligue des champions pour participer à la Coupe du monde des clubs qui aura lieu au Maroc», conclut-il.


Le Buteur

Hors ligne

#27 13-04-2013 19:56

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Interview - A. Yahia : "L'Espérance, un club spécial"

2013-02-12%252520001%252520005_wm.jpg

Photo CHALA © E-S-Tunis.com

Arrivé cet hiver à l'Espérance Tunis, Anthar Yahia a très vite pris ses marques avec ce géant du football continental. L'ancien capitaine de la sélection algérienne est déjà un rouage essentiel de la défense des Sang et Or. Avant d'affronter la JSM Bejaïa en 8emes de finale de la C1 africaine, l'Algérien a bien voulu s'exprimer en exclusivité pour Footafrica365.fr. Confidences du héros de Khartoum.

Anthar, après la France, l'Italie, l'Arabie Saoudite et l'Allemagne, comment avez-vous atterri en Tunisie?

Après mon intermède en Arabie Saoudite, je suis revenu en Bundesliga à Kaiserslautern. Au début, tout s'est bien passé. Je jouais et j'avais une excellente relation avec mes entraîneurs successifs, Marco Kurz Krasimir Balakov. Quand nous sommes descendus, j'ai joué tous les matchs de préparation avec le nouvel entraîneur, Franco Foda. Mais au niveau humain, il y avait des manques. J'ai besoin d'une relation humaine correcte, et là je ne la ressentais pas. A partir de là, c'est devenu difficile.

Le choix d'un Championnat maghrébin peut paraître surprenant pour un joueur de votre pedigree. Pourquoi l'Espérance?

J'ai eu quelques propositions de clubs Bundesliga 2. Même si je n'avais pas l'idée de venir au Maghreb, l'Espérance c'est une adresse spéciale. Je suis venu ici avant pour voir leur façon de travailler. C'est bien sur plus fort qu'en Arabie Saoudite. Ce n'est pas pour rien qu'ils ont gagné la C1 africaine, c'est un club avec une grande tradition.

En Tunisie, en raison de la situation politique, les rencontres se disputent à huis clos. Vous avez récemment disputé le derby face au Club Africain (3-1) sans aucune ambiance. Comment avez-vous vécu cela?

Un footballeur, il joue pour avoir son public. Sans les supporters, le football n'a pas la même saveur. A part notre match retour de Champions League, nous avons toujours joué à huis clos. Pour les play-offs, nous devrions avoir le retour des spectateurs. Mais au-delà du football, j'espère que la situation de la Tunisie va s'améliorer. Ici avec ma famille, je me sens bien. Il y a un vrai engouement pour l'Espérance. Les gens aiment leur club. C'est un club vraiment bien structuré, et je pense que beaucoup de gens ne sont pas au courant du niveau de professionnalisme de l'EST.

Justement avec l'Arabie Saoudite, la différence de niveau est-elle réellement perceptible?

Oui c'est meilleur à l'Espérance. L'Arabie Saoudite ? C'est mon choix de carrière qui a duré le moins longtemps. Là bas, j'étais malheureux. La direction du club était très instable. Je ne le savais pas avant d'y aller. Arrivé dans mon club, c'était trop tard. Je ne veux pas les critiquer, mais ce n'est pas le même niveau d'exigence.

Pensez-vous que l'Espérance Tunis puisse rivaliser avec des clubs de L1 ou L2 françaises?

Oui, elle le peut. C'est l'ossature de l'équipe de Tunisie, il y a pas mal d'internationaux, et l'Espérance a la culture de la gagne. Pour moi, c'est intéressant d'être un joueur essentiel dans l'échiquier.

Un autre joueur est également en train de devenir une pièce indispensable de l'Espérance, c'est Youcef Belaïli, votre jeune compatriote dont on dit le plus grand bien. Alors, est-il si fort que cela?

Il est très fort. Il y a une puissance naturelle exceptionnelle. C'est un joueur qui a une grosse capacité d'élimination. Et là où il est intéressant, c'est qu'il peut répéter les efforts.

Selon vous, a-t-il les qualités pour être retenu en sélection algérienne?

A mon humble avis, il peut y prétendre…

Dans le dispositif de l'Espérance, il a remplacé le très talentueux Youcef Mskani, parti pour le Golfe, pensez-vous que comme beaucoup de talents prometteurs évoluant au Maghreb, il pourrait être tenté par un contrat dans un pays du Golfe?

Il n'ira pas dans le Golfe. Il a 20 ans, c'est comme mon petit frère. Il a une oreille attentive, et nous échangeons souvent. Je lui souhaite la Bundesliga!

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions africaine, votre club se déplace le 20 avril prochain en Algérie pour affronter la JSM Béjäia. On imagine que c'est un rendez-vous un peu particulier pour vous…

Oui, tout à fait. D'autant que j'ai des liens forts avec cette ville puisque ma femme est originaire de la région, et que ce sont aussi pour le coup les origines de mon enfant.

La deuxième partie de cet entretien exclusif, consacrée entièrement à l'Algérie, sera publiée dimanche.



Propos recueillis par Nabil Djellit (Rédaction Football365/FootSud)

#28 14-04-2013 14:18

walid_wlidha
Fan
Lieu : tunis
Inscription : 15-01-2010
Messages : 318

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

في حوار له هذا اليوم السبت 13 أفريل مع موقع Football365.fr تحدّث عنتر يحي عن تجربته مع الترجّي لحد الآن فقال : " الترجي , فريق خاص .. "
فقد صرّح عنتر بأنّ إختياره للترجي لم يكن عبثا رغم أنّه كان لديه عروض من فرق من الدرجة الثانية الألمانيّة , فالترجي وجهة خاصّة وقد أتى لرؤية طريقة العمل بهذا النادي قبل إمضائه العقد وهو يجده أفضل بكثير من الفرق السعوديّة التي كانت له تجربة معها .
وأكمل ليقول بأنّ حصول الترجي على اللقب الإفريقي لم يأتي صدفة ً قهذا النادي له تقاليده , وهو فريق منظّم وعديدون هم من لا يعلمون بهذه الإحترافيّة التي تجدها في هذا النادي وهو يستطيع مقارعة الفرق الفرنسيّة للدرجة الأولى والثانية ..
- ويضيف : الترجي يحظى بإعجاب خاصّ والكلّ هنا يحبّون ناديهم بصدق وأشعر مع عائلتي بالراحة التامّة .
المباريات في تونس تنقصها الجماهير فاللاعب يلعب لجماهيره ونتمنّى أن يتحسّن ذلك في المرحلة القادمة .
- ويكمل : بالنسبة ليوسف البلايلي فهو لاعب مهاري وله قدرة كبيرة على فسخ اللاعبين ومراوغتهم وأتمنّى أن لا يتسرّع ويحترف في الخليج فهو في سنّ الـعشرين وبإمكانه اللعب في البونديسليغا .. وأراه قادرا على التواجد في المنتخب .
- ويواصل حديثه ليتطرّق للمباراة القادمة في دوري أبطال إفريقيا ليشير بأنّه يحمل علاقة خاصّة بمدينة بجاية فزوجته أصيلة المنطقة وهو يحمل ذكريات طفولة في هذه المدينة .

src: صحيفة الترجي الرياضي التونسي بمنتدى كوورة تونسية

Hors ligne

#29 14-04-2013 14:19

walid_wlidha
Fan
Lieu : tunis
Inscription : 15-01-2010
Messages : 318

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

J'espère qu'il n'a pas peur de sa femme. looool

Hors ligne

#30 15-04-2013 14:40

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Interview - A. Yahia : "Je ne reviendrai pas"

187015_ALGERIE_YAHIA_130113.jpg

© panoramic

Inoubliable buteur d'Omdurman, Anthar Yahia restera à jamais dans les mémoires du football algérien. Un an après avoir pris sa retraite internationale, le défenseur central, resté un observateur avisé de l'EN, a bien voulu revenir sur les raisons de son départ. Avec franchise, et un brin de diplomatie, il s'exprime sans détour sur ces différents sujets. Suite et fin de notre entretien exclusif.

Eliminée au premier tour de la CAN, l'Algérie a déçu. Qu'avez-vous pensé de la prestation de la sélection emmenée par Vahid Halilohdzic? 

C'est une nouvelle génération. Lors de cette compétition, ils ont vu les difficultés de l'Afrique. Ce n'est pas à moi de leur donner des leçons, et ils le savent, il leur faudra muscler leur jeu.

Estimez-vous que l'Algérie a manqué de caractère?

L'Afrique, ça passe par un jeu plus musclé dans l'engagement. Ils sont talentueux et tendres. Ce n'est pas un reproche, ils vont connaître l'Afrique et se faire leur propre expérience. 

A l'image de Ghoulam, Taïder, Brahimi ou Feghouli, l'Algérie est une équipe jeune et talentueuse. Cela est-il suffisant pour réussir en Afrique? 

Le talent ne suffit pas. Il y a d'autres paramètres qui entrent en ligne de compte en Afrique. On l'a vu aussi avec d'autres équipes comme la Côte d'Ivoire. Enormément de talents, et de l'expérience, et ils n'ont pas gagné un titre. Je pense que l'unité d'un groupe, le côté humain compte énormément et encore plus qu'en Europe.  En sélection, il y a un dénominateur commun: «Quel est ton objectif quand tu viens en sélection? Est-ce que tu as ce truc bien précis en toi». Quand tous ces éléments sont réunis, il est possible de soulever des montagnes.

Le 1er mai 2012, vous avez décidé de prendre votre retraite internationale. Regrettez-vous ce choix?

Non, je ne le regrette pas. Il faut choisir son moment. Et c'est mieux de le choisir soi-même. J'aime bien prendre mes décisions.  Je vis avec mes principes, et avoir la tête haute est essentiel. 

Avec l'arrivée d'un nouveau sélectionneur, et un air de changement de cycle, avez-vous eu l'impression d'avoir été poussé vers la sortie?

Non, pas du tout. J'ai voulu passer du temps avec Vahid Halilhodzic pour me faire mon idée, et me déterminer sur mon choix. J'ai passé huit mois avec ce sélectionneur. Et, je le répète, mon arrêt n'avait rien à voir avec sa venue.

La mise à l'écart de Karim Ziani, ou le retrait des historiques comme Nadir Belhadj ou Karim Matmour, avec qui vous avez partagé des choses fortes, a-t-il compté dans votre choix?

Je suis le premier à être parti. Ensuite, il y a eu Nadir Belhadj, Karim Matmour. Je vous rappelle que Karim Ziani n'était plus sélectionné depuis un moment. Donc, ce n'est pas cela qui m'a fait partir. 

Compétitif face à la Tunisie et la Gambie, vous portiez le brassard de capitaine, et votre aura auprès de vos coéquipiers ne semblait pas remise en cause, alors pourquoi?

En tant que capitaine et cadre dans une équipe, je suis habitué à beaucoup de communication, et dans les deux sens. Sans y voir une critique, et je ne veux absolument que cela soit mal interprété au moment où cette jeune sélection a besoin de sérénité, il y a certaines choses qui m'ont usé. J'ai donc préféré choisir mon départ. J'ai vu aussi qu'il y avait eu d'autres joueurs qui ont eu des départs difficiles. (Rafik Saïfi et Yazid Mansouri ont eu un départ pas à la hauteur d'un long investissement en sélection algérienne,ndlr).

A 30 ans, vous sembliez pourtant encore largement dans le coup… Qu'est-ce qui vous a usé?  

Les premiers qui m'ont fait la gueule, ce sont mes parents. Mon père m'a fait la tête. Je suis venu jeune en équipe nationale, j'ai connu pas mal d'aventures humaines... et des changements de groupe.... Au fur et à mesure, il est difficile de récréer de quelque chose…

Fort de 53 sélections et de 6 buts avec l'Algérie depuis 2004, l'idée d'une remise en cause de votre statut, a-t-il influencé sur cette décision?

Si on avait considéré que je n'étais plus compétitif, je l'aurais accepté car la concurrence fait partie de notre métier, et sans chauvinisme, je n'ai jamais posé de conditions pour évoluer avec mon pays. Je voulais choisir ma sortie. Je me sentais plus à l'aise. C'est tout. Quand on est un cadre de l'équipe, vous avez un poids que vous souhaitez garder. Et puis, Vahid Halilhodzic est arrivé avec ses idées... 

Zidane, Thuram ou Makelele sont revenus en août 2005 pour aider la France à se qualifier au Mondial. Et si on vous demandait de revenir pour apportez votre expérience…

Je ne suis pas parti pour qu'on me redemande de revenir. Je ne reviendrai pas. La page est tournée. 

Et pour participer à un Mondial, en cas de qualification?

Encore moins, car si tu ne participes aux éliminatoires, ce n'est pas pour aller manger le gâteau…

Pourtant c'est déjà arrivé en Algérie… (En 2010, 7 joueurs du groupe des 23 présents au Mondial n'ont pas participé aux éliminatoires, ndlr)

C'est leur problème. Chacun avec sa conscience. Mais moi, je ne le ferai pas.

Si on vous dit que l'Algérie de Saadane était solide défensivement, et que celle d'Halilhodzic est intéressante sur le plan offensif, que pensez-vous de ce constat?

A l'époque de Saadane, tout le monde présentait notre équipe comme une équipe très défensive, comme si on évoluait en 5-4-1 ou 5-3-2. A part à la Coupe du Monde où nous avons joué avec un seul attaquant, nous avons toujours joué en 3-5-2 avec deux attaquants et un numéro 10. Ce qui faisait cette solidité, c'était notre état d'esprit. Tout le monde défendait. Car si nous ne faisions pas cela, nous étions morts.

Vous subissiez pourtant le jeu, marquiez très peu, et souvent sur coup de pied arrêté…

Un entraîneur compose son système de jeu en fonction des joueurs qu'il a dans son effectif. A ce que je sache, de tout temps, l'Algérie a joué en contre. Seule la génération de 1980 a dominé son adversaire. Avec Saadane, nous avions un groupe solide, et c'est ce qui faisait notre force. Et croyez-moi, le pire aurait été de faire des choses que nous ne savions pas faire. 

Avec du recul, pouvons-nous dire que Saadane a tiré la quintessence de son effectif?

Il a tiré le meilleur de ce qu'il avait. Nous ne pouvions pas jouer autrement. En défense, avec Bougherra, Halliche et moi, nous étions très bons et complémentaires. Et l'une de nos grandes forces, c'était nos joueurs de couloirs (Nadir Belhadj et Karim Matmour). Aujourd'hui qui critique l'Inter, Naples, la Juve ou même le Barca quand ils jouent à 3 derrière ? En 2013, beaucoup d'équipes jouent comme cela. En Afrique, c'était un système qui nous convenait bien. Et qu'on le veuille ou non la base des résultats repose sur la solidité défensive.

Propos recueillis par Nabil Djellit (Rédaction Football365/FootSud)

#31 20-04-2013 09:28

Gianni
Super Fan
Lieu : Tunis
Inscription : 20-05-2009
Messages : 2 369

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

J'ai peur pour ANTAR qui a une blessure qu'il traine depuis son passage en BUNDESLIGA.

Hors ligne

#32 20-04-2013 09:46

f.b.i
Super Fan
Lieu : tunis
Inscription : 05-05-2008
Messages : 1 375

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Gianni a écrit :

J'ai peur pour ANTAR qui a une blessure qu'il traine depuis son passage en BUNDESLIGA.


ne t'en fais pas , la BUNDESLIGA n'a rien a voir avec notre championnat.

Hors ligne

#33 20-04-2013 12:47

BILLCANNOIS
TarajjiManiaque
Lieu : CANNES
Inscription : 10-04-2008
Messages : 7 701

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

f.b.i a écrit :

ne t'en fais pas , la BUNDESLIGA n'a rien a voir avec notre championnat.

Oui c sûre ... mais eux ils ont des vrai terrain de foot nous c'est plutôt des champs de patates ...donc un terrain fertil pour les blessures ...

Hors ligne

#34 17-05-2013 11:54

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Yahia : «Rester concentrés sur les matchs qui restent»

IMG_8401_wm.JPG

Photo CHALA © E-S-Tunis.com

Anthar Yahia, le capitaine d'équipe de l'Espérance de Tunis, dédramatise et pense que ce revers ne devrait pas remettre en cause la forte détermination qui anime ses camarades à vouloir gagner le titre de champion de Tunisie. Yahia appelle ses camarades à faire preuve de plus de concentration pour vite surmonter la défaite à Sousse, contre l'Etoile du Sahel : «Ce qui est fait est fait, il ne faut pas s'attarder sur cette défaite. Il ne faut pas lui donner plus de dimension. On a perdu trois points dans le temps additionnel, c'est difficile. Maintenant, je préfère qu'on se concentre sur les trois matchs qui restent à disputer à Tunis; on va faire la maximum pour les remporter, inch'Allah. Il faudra gérer le reste du championnat match par match. Déjà, il faut gagner le prochain match dans une semaine chez nous. On va faire en sorte de le gagner pour nous ouvrir la voie du titre.»   



Le Buteur

#35 07-06-2013 13:30

anis taraji 1919
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 31-12-2008
Messages : 9 486

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Mercato : Le Wydad et le Raja sur les traces d'Antar Yahia
   
Antar Yahia, défenseur axial de l'Espérance Sportive de TunisLe défenseur algérien de l'Espérance Sportive de Tunis, arrivé l'hiver dernier de Leverkusen a attiré les regards des deux grands clubs marocains, à savoir le Wydad et le Raja de Casablanca. Ce dernier, qui disputera la coupe du monde des clubs 2013, est bien décider à se renforcer et, selon starafrica, Yahia est une de ses cibles pour le mercato estival.

Hors ligne

#36 09-11-2013 13:54

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

JS Kabylie : On parle d’Antar Yahia

IMG_9285_filtered_wm.jpg

Photo CHALA © E-S-Tunis.com

Il se murmure, du côté de la JSK, un probable recrutement de l’ex international Antar Yahia lors du merctao hivernal. En mésentente avec son club actuel, l’ES Tunis, Antar Yahia, rencontré dernièrement par le président Hannachi à Tunis, semble très chaud pour entamer une aventure dans le championnat algérien, lui qui est également convoité par l’ES Sétif.   « Il est possible aussi qu’on fasse appel à un défenseur central. Mais pour le moment, rien n’est officiel. On prendra notre temps pour trancher», a déclaré le président Hannachi, avant-hier, en marge de la signature du contrat de l’attaquant Libyen Zaâbya. Une déclaration qui en dit long sur les intentions de la direction kabyle concernant l’ex capitaine des Verts.



La Dépêche de Kabylie

#37 11-11-2013 18:14

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Mercato - Départs : Yahia laisse la porte ouverte à l’ES Sétif

IMG_9254_filtered_wm.jpg

Photo CHALA @ E-S-Tunis.com

L’ex-défenseur international algérien Antar Yahia a laissé la porte ouverte à un éventuel transfert à l’ES Sétif lors du prochain mercato d’hiver, a appris l’APS lundi auprès d’un responsable au sein du club de Ligue 1 algérienne de football.

Antar Yahia, à l’ES Tunis depuis janvier 2013, a eu une discussion avec le président de la section football du champion d’Algérie en titre, Hassen Hamar, ainsi qu’avec l’entraîneur Chritian Lang, qui avait eu le joueur sous sa coupe lorsqu’il était à Sochaux (L 1, France) il y a de cela plusieurs années, a ajouté la même source.

Mais le capitaine de la sélection algérienne lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, s’est montré indécis devant la proposition sétifienne, rappelant à ses interlocuteurs que son contrat avec le club phare de la capitale tunisienne court jusqu’à juin prochain.

La direction de l’ESS, qui table sur l’expérience de l’ancien arrière central des Verts notamment en vue de sa participation à la prochaine édition de la Ligue des champions d’Afrique, ne devrait pas tarder à contacter son homologue tunisienne pour éventuellement négocier sa lettre de libération, ajoute-t-on de même source.

Le président du club tunisois Hamdi El Medeb, avait déclaré la semaine passée qu’il tenait énormément à Antar Yahia, assurant qu’il comptait lui prolonger son contrat.



Le Temps d'Algérie

#38 12-11-2013 18:00

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Mercato : Yahia refuse l'offre de l'ES Sétif

IMG_9288_filtered_wm.jpg

Photo CHALA © E-S-Tunis.com

Antar Yahia, l'axial algérien de l'Espérance Sportive de Tunis, convoité par la JS Kabylie et l'ES Sétif, vient, selon des sources médiatiques algériennes, de rejeter la proposition du président de l'ESS. Yahia compte honorer son contrat avec les Sang et Or !

Rappelons que le contrat d'Antar Yahia arrive à échéance le 30 juin 2014.



Rédaction d'E-S-Tunis.com

#39 16-11-2013 20:19

Rédaction
Invité

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

JSK - Antar Yahia : La JSK peut aller jusqu’à 250 millions / mois

article-76563-000000000.jpg

Comme nous l’avons annoncé précédemment, les dirigeants du club kabyle viennent de relancer la piste de l’axial de l’Espérance de Tunis, en l’occurrence Antar Yahia. Comme tout le monde le sait, Hannachi et Yarichène ont rencontré le joueur il y a une dizaine de jours en Tunisie. Au départ, l’idée de recruter Yahia à la JSK n’a jamais traversé l’esprit des dirigeants. Mais lors de cette visite, le président et Yarichène ont voulu savoir les intentions de l’ex-international à l’idée de rejoindre la JSK cet hiver, pour évoluer aux côtés de Ali Rial et Djamel Benlamri. Antar Yahia était bien surpris au départ, mais il n’a pas fermé la porte au dialogue. Il a expliqué aux dirigeants qu’une venue au club était possible, du moment qu’il ne lui restait que 6 mois de contrat, sauf que l’affaire était loin d’être réglée. D’après la même source d’information, on croit savoir que les dirigeants de la JSK seraient prêts à débourser la somme de 250 millions/mois pour Antar Yahia. C’est l’offre qui lui aurait été faite jusque-là. Pour rappel, le joueur touche dans les environs de 35 000 euros par mois, une somme largement supérieure à celle proposée par la JSK. Sauf que l’ex-international aurait promis de faire des concessions sur le plan financier.

Yarichène couvrirait la plus grosse somme du transfert

D’après la même source, le club n’aurait pas à lui seul les moyens de couvrir les mensualités de Antar Yahia. Pour cela, il doit s’appuyer sur les membres du conseil d’administration qui ont promis eux aussi à Hannachi de rendre la venue de Antar Yahia possible cet hiver. On croit aussi savoir que Yazid Yarichène couvrirait la plus grosse somme du transfert dans le cas où le joueur donnerait son OK final. D’après certains observateurs, c’est loin d’être le cas, car rien n’indique que la direction de l’Espérance serait d’accord pour un départ de l’Algérien au mois de décembre.

La balle est dans le camp du joueur

Apparemment, la venue de Antar Yahia fait l’unanimité à la JSK, que ce soit au sein des dirigeants ou des membres du staff. Reste maintenant à savoir quelle sera la réponse finale du joueur. Dans l’entourage de la JSK, on estime que la balle est dans le camp de Antar Yahia. S’il est d’accord pour l’idée et qu’il accepte de négocier sa libération avec ses dirigeants, les dirigeants seraient prêts à aller dès demain en Tunisie pour conclure la transaction. De cette manière, il ne restera au club que de recruter un milieu de terrain et le tour est joué.



Le Buteur

#40 17-11-2013 10:37

nour1945
Super Fan
Lieu : Nouvelle Médina
Inscription : 04-04-2007
Messages : 1 391

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

C'est 250 millions Algériens, ce qui vaut 25 millions de nos millimes

Hors ligne

#41 22-12-2013 10:47

Nizar
Administrateur
Lieu : Tunisia
Inscription : 06-01-2003
Messages : 6 160

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Antar Yahia quitte l'EST

Le défenseur algérien Antar Yahia a salué ses coéquipiers, lors de la séance d'entraînement de l'Espérance Sportive de Tunis au parc B, dans l'après-midi de ce vendredi 20 décembre 2013, avant son départ en Algérie.

Agé de 31 ans, Antar Yahia jouera dans son pays pour la première fois et rejoindra l'ES.Sétif ou le CS Constantine.

Mosaïque FM

Hors ligne

#42 28-01-2014 18:24

BenM'radMachouche
Rédacteur
Lieu : petaouchnok
Inscription : 06-11-2009
Messages : 16 544

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Officiel: Antar Yahia débarque en Grèce!
Posté le 28 janvier 2014 par Rédaction FootPlus
BfEZ8RIIcAAtPXY.jpg
Après la rupture de sa relation contractuelle avec l'espérance Sportive de Tunis, Le défenseur central algérien, Antar Yahia, s'est engagé officiellement avec la formation grecque de Platanias et ce pour une durée de six mois. L'information a été confirmée via le compte Twitter dudit joueur. Rappelons que l'expérience de l'ancien fennec avec le club de Beb Souika n' a pas connu la réussite escomptée et ce à cause de ses blessures à répétition.

Hors ligne

#43 11-06-2014 17:59

Blood&Gold4Ever
Super Fan
Inscription : 12-06-2008
Messages : 1 697

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Bp25VHSCYAA6lKe.jpg

Angers enregistre une nouvelle recrue, comme annoncé, Antar Yahia, qui évoluait au FC Platanias (Grèce), s'engage pour deux saisons avec le club angevin. L'international algérien (53 capes) âgé de 32 ans s'est réjoui de ce transfert devant la presse ce mercredi «après les contacts établis en janvier, ma priorité était de venir à Angers. Je crois au projet du club, je suis convaincu par celui-ci. C'est un choix par conviction et j'ai désormais une grosse responsabilité.» L'ancien défenseur de Bastia (2001-2005) portera le numéro 25.

Hors ligne

#44 04-05-2016 16:38

bahbouhe
Super Fan
Lieu : Ariana
Inscription : 08-08-2008
Messages : 2 002
Site Web

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Il est maintenant le capitaine de l'US Orléans (National - France)

Hors ligne

#45 28-10-2016 18:13

Nizar
Administrateur
Lieu : Tunisia
Inscription : 06-01-2003
Messages : 6 160

Re : Antar Yahia (US Orléans - France)

Orléans : Antar Yahia rempile

615x340_jsmb_est_antar_yahia6.jpg
Arrivé à Orléans en janvier, Antar Yahia a été l’un des artisans de la montée de l’USO en Ligue 2. L’algérien a disputé 15 matchs en six mois.

Heureux de l’apport de leur joueur, le club a proposé à l’algérien de poursuivre son aventure avec l’équipe tout en lui proposant un nouveau contrat.

Ainsi, Yahia va évoluer avec le club jusqu’en juin 2017. Il retrouve son ex-compatriote en sélection algérienne, Karim Ziani, qui vient tout juste de débarquer.

Star Africa

Hors ligne

Pied de page des forums