Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 23-03-2011 22:15

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Coupes africaines - Les clubs tunisiens engagés mécontents du rappel de leurs internationaux en sélection

TUNIS, 23 mars 2011 (TAP) - La convocation des joueurs du Club Africain, de l'Etoile du Sahel et de l'Espérance de Tunis en équipe nationale pour disputer le match amical face à Oman, mardi 29 mars à Mascate, a provoqué des remous au sein de ces trois clubs engagés à leur tour, ce week-end en déplacement, en matches retour des coupes africaines, décisifs pour la qualification au second tour.

En prévision du match amical Oman-Tunisie, l'entraineur national Sami Trablesi avait en effet convoqué les trois joueurs clubistes Wissem Ben Yahia, Zouhair Dhaouadi et Khaled Souissi, aux cotés des quatre étoilés Aymen Mathlouthi, Hatem Béjaoui, Adel Chedly et Lamjed Chehoudi, et des quatre espérantistes Oussama Darragi, Walid Hicheri, Khaled Korbi et Mejdi Traoui.

Si les chances de qualification de l'Espérance et de l'Etoile semblent réélles à la lumière des résultats des matches aller respectivement face aux Béninois de l'ASPAC (5-0) et Ghanéens de Ashantigold (3-0), celles du Club Africain ne sont pas évidentes.

Un résultat de 4 buts à 2 à domicile est certes important mais pas suffisamment rassurant pour l'issue finale, compte tenu de la valeur de l'adversaire égyptien, équipe redoutable sur son terrain et rompue aux compétitions africaines et dont les deux buts réussis en déplacement augurent d'un match retour très disputé.

Les trois clubs ont manifesté leur intention de garder leurs joueurs pour pouvoir participer à toutes les phases de préparation en prévision de leurs matches retour et conforter leurs chances de qualification. Mais le staff technique national semble très attaché à la convocation de ces joueurs, compte tenu de l'importance qu'il accorde à ce test amical face à Oman, un match qui viendra sortir le onze national de sa torpeur qui dure depuis son dernier match face au Botswana remontant au 17 novembre dernier, dans le cadre des éliminatoires de la coupe d'Afrique des Nations (CAN-2012), une occasion de rassembler les joueurs et de renforcer la cohésion au sein du groupe. Sami Trabelsi a assuré, dans une déclaration à l'agence TAP, que l'intérêt de la sélection nationale est au-dessus de toute considération, indiquant que le staff technique "autant il comprend très bien la situation des clubs et respecte leurs engagements extérieurs, autant il s'attache à assurer les meilleures conditions de réussite à la sélection nationale, premier porte-flambeau du football national".

Il a assuré qu'il prendra en considération la participation de ces joueurs aux coupes africaines interclubs, en les ménageant physiquement, précisant que la fédération a proposé, par exemple, que les joueurs du Club Africain rejoignent directement de Mascate leur club au Caire juste après le match amical face à Oman. Il a ajouté qu'il s'est entretenu avec l'entraîneur du Club Africain, Kais Yacoubi, à ce sujet, précisant que chaque partie s'est montrée compréhensive quant à la position de l'autre.

Le match face à Oman sera vraisemblablement le seul match amical au programme de la sélection nationale avant de recevoir en juin prochain à Tunis le Tchad, pour le compte des éliminatoires de la CAN-2012, surtout que la programmation d'un autre match amical pour la journée Fifa, le 9 avril prochain, est encore incertaine.

La situation de la sélection tunisienne reste préoccupante en éliminatoires de la CAN 2012 en occupant la 2e place avec 7 points sur 5 matches derrière le Botswana, leader avec 13 points, et devant le Malawi (6 pts) sur 4 matches. Les "Aigles de Carthage" seront de ce fait tenus de l'emporter lors de leurs trois derniers matches devant le Tchad, le 3, 4 ou 5 juin à Tunis, le Malawi, le 2, 3 ou 4 septembre à Blantyre et le Togo, le 7, 8 ou 9 octobre à Tunis, pour s'assurer au moins la 2e place qualificative à la phase finale.

De son côté, Kais Yakoubi, entraîneur du C.Africain, nourrit de grandes ambitions au match aller face au Zamalek pour arracher la qualification au Caire après la victoire remportée à Radès (4-2), et chasser le signe indien dans cette prestigieuse compétition continentale qui a vu les "rouge et blanc" quitter les deux précédentes éditions à un stade précoce devant Eniymba du Nigéria et la JS Kabylie.

"J'ai parlé à Sami Trabelsi de la participation des trois joueurs du C.Africain au match amical avec la sélection en faisant prévaloir que notre équipe s'apprête à livrer un match très important devant le Zamalek d'autant que la qualification n'est pas encore acquise", a indiqué le coach clubiste. "Sami Trabelsi doit se mettre à ma place. Je crois que la participation de Wissem Ben Yahya, Zouheir Dhaoudi et Khaled Souissi à une ou deux séances d'entraînement seulement avant d'affronter le Zamalek est insuffisant", a-t-il ajouté.

Kais Yakoubi a rappelé que "Sami Trabelsi s'est montré compréhensif mais a réaffirmé son souci de réussir ses engagements avec la sélection nationale, "un droit légitime que je respecte". "J'espère que la sélection s'imposera à Mascate et le C.Africain reviendra avec le billet de la qualification du Caire afin que le football tunisien gagne sur les deux fronts et conforte son prestige", a-t-il souligné.

Pour sa part, Mondher Kebaier, entraîneur de l'Etoile du Sahel, tout en mettant l'intérêt du onze national au dessus de toute considération, estime que le rappel de 4 joueurs étoilés en sélection et 5 autres en équipe nationale olympique peut porter préjudice à la préparation de son équipe pour le match retour face à Ashantigold du Ghana à Accra.

"Le déplacement à Mascat sera long et épuisant. Jouer au golfe puis au fin fond de l'Afrique dans des conditions climatiques différentes peut négativement influer sur la condition physique des joueurs et les exposera à des blessures", a-t-il fait remarquer.

Pour Mondher Kebaier la programmation d'un test amical à Tunis pour éviter les longs déplacements aurait été plus utile, "d'autant que ce jour FIFA arrive à un moment délicat pour les clubs tunisiens car il est intercalé entre les matches aller et retour des coupes d'Afrique des clubs".

Quant à Nabil Maaloul, entraîneur de l'Espérance dont l'équipe a étrillé Aspac du Bénin, il a évité d'entrer dans la polémique, indiquant que les joueurs de son équipe "seront à partir d'aujourd'hui à la disposition de la sélection nationale".

TAP

Hors ligne

#2 05-04-2011 18:17

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

La Tunisie pourrait faire l'objet d'une razzia sans précédent

La filière tunisienne

Une vague tunisienne s'apprête à déferler sur la Ligue 1 française...

Sans championnat depuis la mi-janvier, les clubs tunisiens commencent à souffrir financièrement et les meilleurs joueurs du pays ne peuvent plus exercer leur métier. Dès lors, ces derniers pourraient rallier plus vite que prévu l'Europe pour un prix défiant toute concurrence. La Ligue 1 l'a bien compris et pourrait accueillir quelques jeunes pépites tunisiennes selon footmercato.

En constant progrès ces dernières saisons, la Tunisie reste un pays majeur du football africain. D'ailleurs, en match de préparation, les Aigles de Carthage avaient tenu la France en échec (1-1) à Radès peu avant le Mondial 2010. Aujourd'hui, la nouvelle génération "made in Tunisie" est très prometteuse et le championnat tunisien regorge de jeunes talents. Malheureusement, la révolution  a fortement ébranlé le football tunisien. C'est simple :  depuis la mi-janvier le championnat s'est arrêté et n'a toujours pas repris. Aux dernières nouvelles, il pourrait reprendre le 17 avril prochain. Une date qui reste encore à confirmer puisque les reports ont été légion ces dernières semaines.

Le CA pillé ?

Ce blocage sans précédent a eu comme principale conséquence de fragiliser la santé financière des clubs de première division. Ainsi, dans ce climat difficile, les joueurs ne peuvent plus exercer leur métier, une situation pour le moins inédite et difficile à vivre. Dès lors, un exode massif des meilleurs joueurs du championnat n'est pas à exclure d'ici quelques semaines. Selon nos informations, de nombreux clubs de Ligue 1 suivraient avec attention l'évolution de la situation du championnat tunisien et pourraient s'offrir de nombreux talents à un prix défiant toute concurrence.

Premier joueur visé, Aymen Abdennour. Agé seulement de 21 ans, ce latéral gauche ou encore défenseur central de formation a déjà connu une expérience européenne du côté du Werder Brême la saison passée. Prêté pour six mois, il avait disputé 6 matches de Bundesliga. Revenu au pays à l'Etoile du Sahel, il est aujourd'hui capitaine de la sélection olympique. Son profil aurait séduit le LOSC qui songerait sérieusement à lui pour la saison prochaine. Autre défenseur suivi, Khaled Souissi (25 ans). Très polyvalent, ce solide défenseur central peut également évoluer à droite. Dur sur l'homme et agressif dans les duels, son nom revient avec insistance du côté de Sochaux comme successeur éventuel de Jacques Faty. Le latéral droit Bilal Ifa (21ans) qui avait parfaitement muselé Franck Ribery durant Tunisie-France la saison passée est lui aussi très courtisé.
Selon nos informations, Toulouse, Saint-Étienne et Lorient ont coché le nom du joueur sur leurs tablettes pour la saison prochaine. Au milieu et en attaque, plusieurs internationaux tunisiens sont également visés tel Khaled Melliti (26 ans). Sur les tablettes de Valence il y a quelques saisons, ce milieu offensif très technique intéresse Brest et Evian TG. Le virevoltant ailier gauche tunisien Zouheïr Dhaouadi est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du championnat. Proche de s'engager avec l'AJ Auxerre cet hiver, il serait aujourd'hui pisté par Lille et le PSG, rien que cela. Enfin, le solide buteur Hamza Younès du C.S.Sfaxien fait lui l'objet d'un vif intérêt du Mans, puisque Daniel Jeandupeux est venu superviser à plusieurs reprises ce joueur au profil très physique.

Ajouté le : 05-04-2011

La Presse

Hors ligne

#3 05-04-2011 18:18

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Coupes africaines et clubs tunisiens
Démobilisation après l'euphorie

Le vice-champion d'Afrique, l'EST, a réalisé l'essentiel à l'aller devant l'ASPAC, champion du Bénin. Ficelant la première manche par un écart de cinq buts, les «Sang et Or» ont toutefois connu quelques sueurs froides au retour, (0-2). Pour une équipe ultérieurement renforcée et qui affiche ouvertement ses ambitions de remporter le titre, ce n'est pas très correct.

Il y a bien sûr eu l'expulsion de Traoui en première mi-temps, mais il faudra être autrement plus rigoureux lors du prochain tour face au champion sénégalais.

Le CA a, pour sa part, produit un football de belle facture au Caire et s'est montré très vaillant. Mais, il  a également risqué gros, très gros même tant au niveau de la qualification que sur le plan physique.
L'urgence aujourd'hui est à la reconstruction en défense car, au milieu  et devant, c'est du solide.


L'ESS : oui mais…

L'objectif est atteint, mais l'ESS a connu quelques ratés en raison de défaillances individuelles lors de la manche retour, face à Ashanti Gold.

Auréolés du 3-0 de l'aller, les Etoilés ont eu la chance de marquer par Chehoudi. Mais le même discours concernant CA et EST est valable pour une ESS aux grandes potentialités, mais qui doit faire montre de davantage de solidité et de continuité.

Enfin, l'OB a totalement craqué. Inadmissible, car il y a du talent dans cette équipe qui a ultérieurement progressé avec Sofiène Hidoussi. Etrange !

Auteur : K.B.
Ajouté le : 05-04-2011

La Presse

Hors ligne

#4 05-04-2011 18:19

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Retour du championnat le 17 avrilLe huis-clos inévitable ?
C'est l'intention du bureau fédéral afin d'éviter tout incident

On attend impatiemment le retour de la compétition. C'est prévu pour le 17 avril avec la 15e journée. Cela sachant que les présidents de clubs ont exprimé, il y a des semaines, leur souhait de jouer devant le public, question de renflouer des comptes au rouge. L'idée, au départ, était de décaler le retour du championnat, le temps que la sécurité revienne et que l'on soit en mesure de garantir le déroulement des matches. Mais d'après nos sources, les membres fédéraux, le ministère de l'Intérieur et même des présidents de clubs sont persuadés qu'il y a un énorme risque, dans l'actuel état des choses de jouer en présence du public.

L'envahissement contrôlé du terrain lors du match CA-Ezzamalek (même si ça était contrôlé), et surtout les incidents très dangereux au stade du Caire, ont été décisifs pour aller vers le huis-clos. On ne veut pas courir le risque que les choses dérapent, quoique ça va ôter le charme des matches et fragiliser ultérieurement les caisses des clubs, le huis-clos est aujourd'hui inévitable aux yeux de tous. C'est en tout cas, l'idée vers laquelle se dirige le bureau fédéral. En attendant confirmation.

R.E.H.

Ajouté le : 05-04-2011

La Presse

Hors ligne

#5 05-04-2011 18:25

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

بعد الأحداث الخطيرة بعديد الملاعب

هل يجمد المكتب الجامعي النشاط الكروي؟

عاشت العديد من ملاعبنا في نهاية الأسبوع الماضي أحداثا غير عادية حيث تخلل العنف والفوضى والشغب بعض المقابلات كما شهدت ملاعب اخرى اكتساح الجماهير لها مما أدى إلى ظهور بلبلة كبيرة نتج عنها ايقاف اللعب.. فتزامنا مع ما عاشه الإفريقي في ستاد القاهرة ضد الزمالك المصري شهدت الملاعب التونسية مظاهر فوضى متفاوتة الخطورة قد تؤدي الى اتخاذ قرار عدم استئناف بطولة الرابطة المحترفة الأولى خلال اجتماع المكتب الجامعي الذي سيلتئم غدا الاربعاء.

وسيعتمد هذا القرار على جملة الأحداث التي شهدتها ملاعبنا يوم الأحد وأبرزها

ـ اكتساح الجماهير لملعب بن قردان خلال لقاء القصرين وتوقف اللقاء
ـ توقف لقاء جملة والمظيلة اثر اكتساح الملعب والاعتداء على رئيس المظيلة والحكم وبعض اللاعبين
ـ اقتحام الميدان خلال لقاء قصور الساف وحاجب العيون
ـ اقتحام حجرات الملابس خلال لقاء الرديف ودقاش ومحاولة الاعتداء على الفريق الضيف
يضاف الى ذلك بعض التجاوزات المجانبية من قبل عدد من اللاعبين مست خاصة التحكيم على غرار ما حصل من لقاء نفطة وقصر قفصة.

بشير الحداد

Assabah

Hors ligne

#6 05-04-2011 18:26

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

«الصباح» تكشفها بالوثائق

تجاوزات خطيرة في شركة البرومسبور

ساد الراي العام في تونس طويلا اعتقاد مفاده ان عائدات البرومسبور تذهب الى مكانها الصحيح، الا ان الاحداث المجيدة المارة على تونس كشفت زيف هذا الاعتقاد وعرّت حقائق كثيرة منها ما يحدث داخل اسوار ادارة شركة النهوض بالرياضة وتجاوزات خطيرة تورط فيها مدير الشركة نجيب غيلب.

ظلت شركة البرومسبور طيلة 10 سنوات مطية لتحقيق البعض لكل اهوائهم ورغباتهم فاستولوا على الاموال العمومية دون حسيب او رقيب وبطرق مختلفة.

في البداية علينا ان نذكر بان عائدات البرومسبور توزع على النحو التالي: 40 بالمائة للمتراهنين و50 بالمائة لوزارة الرياضة والتي خصصت 20 بالمائة منها للرئيس المخلوع و10 بالمائة لادارة الشركة والتي شهدت تجاوزات كبيرة امكن لنا ان نتحصل على وثائق جد هامة تفضحها.

لم نكن ابدا ضد مد يد العون للمؤسسات الخيرية والقاصرين ولكن التعامل بسياسة المكيالين هو الذي يثير الاشمئزاز فقد ذهبت الى جمعية بسمة التي انشأتها ليلي الطرابلسي هبات بمبالغ خيالية وصلت الى 100 الف دينار في حين ان جمعيات الصم وغيرها لم تتجاوز المبالغ المقدمة لها الـ100 دينار فقط.

في عالم اللذائذ واجود انواع الطعام برع نجيب غيلب، اذ تكومت امامنا فواتير جد منتفخة لوجبات في مختلف مطاعم الجمهورية كالحمامات وتونس وغيرها والتسديد اكيد على حساب شركة النهوض بالرياضة اذ وصلت احدى الفواتير الى 257.750 واخرى 240 دينارا وثالثة 226 دينارا وفي شهر جويلية الذي يكون فيه مدير شركة النهوض بالرياضة في اجازة حسب ما اكده لنا مصدرنا...

مقتنيات بيته ايضا تشترى على حساب الشركة اذ تكشف وثائق اخرى عن مقتنيات خاصة مثل حقيبة يد نسائية وقلة ومرآة وشطرنج وسكرابل و42 مترا من القماش بعنوان ستائر لم تدخل ابدا باب الشركة بل ذهبت الى داره رفقة المرقوم وغيره.

فيما يخص امور الشركة فانه يتم سنويا عقد 4 اجتماعات يحضرها 8 اعضاء وقد اظهر غيلب سخاء غير محدود تجاههم وامطرهم بهدايا باهظة الثمن عبارة عن شاشات عملاقة وهواتف جوالة اخر صيحة حتى انهم باتوا يتساءلون عن الهدية قبل الدخول الى الاجتماع الا ان واحدة فقط كانت نظيفة اليد رفضت مشاركتهم اقتسام الغنيمة وهي ممثلة هيئة مراقبي الدولة، والهدف حسب مصادرنا اسكات الاعضاء وغض الطرف عن التجاوزات الحاصلة.

هذا الى جانب ان غيلب قام بأمر من وزير الرياضة السابق سمير العبيدي بتسليم سيارتين من نوع فاخر «كيليو وباسات» الى التجمع الدستوري الديمقراطي رفقة وصولات بنزين تصل قيمة الواحد الى 22 دينارا ومن المضحكات المبكيات ان شركة النهوض بالرياضة هي التي تتكفل باصلاحهما ان تعطبتا وتدفع معلوم التامين والجولان ولم تسترجع السيارتين الا بعد الثورة وبالتحديد في 25 جانفي.

منذ سنة 2003 لم تقم شركة البرومسبور بطلب عروض من اجل طباعة قصاصات البرومسبور والتي يقول القانون انها مطالبة بذلك كل 3 سنوات على الاكثر الا انها اختارت ان تمتع مطبعة الساجاب التابعة للتجمع بعائدات الطباعة التي تصل الى مئات الملايين سنويا مع المحافظة على رداءة القصاصات.

في الشأن الداخلي يعاني الموظفون من تجاهل مديرهم ولا مبالاته بامورهم فقد ارسلوا اليه طلبا لتمكينهم من الة طباعة ولكنه تجاهلهم لسنوات وآثر توزيع اموال الشركة هنا وهناك على تنمية تجهيزات الشركة، اما انسانيا فحدث ولا حرج اذ حرم احد الاعوان من التمتع براحة اقرها الطبيب بستة ايام والسبب عدم ادراجه لعنوانه الشخصي.
الخبر المفرح بين هذه النكسات هو وجود لجنة للاطلاع على امور الشركة منذ 9 اشهر وقد تنهي تقريرها هذه الايام حسب ما اكده مصدرنا وربما ستفضح هذه اللجنة ما لم يصل الى ايدينا بعد وتحيل المتجاوزين على بطالة دائمة وربما الى التحقيق من اجل اهدار المال العام.

اسمهان العبيدي

Assabah

Hors ligne

#7 05-04-2011 18:27

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

منافسو الترجي والافريقي والنجم: من هم.. وكيف ترشحوا؟

يستضيف الترجي الرياضي في ذهاب الدور ثمن النهائي لكأس رابطة الأبطال الافريقية فريق دياراف السينغالي بملعب رادس يوم السبت 23 أفريل الجاري في إطار لقاء الذهاب على أن تقام مباراة العودة يوم 7 أو 8 ماي القادم بداكار. وكان فريق دياراف ازاح في الدور التمهيدي فريق ميناء غمبيا (1/1) و(2/0) ودجوليبا مالي في الدور السادس عشر (3/0) و(1/1) مما يعني ان ممثل السينغال لا يستهان به وميزته انه يسجل خارج ميدانه ولم ينهزم في أي مباراة خلال الدوريين الماضيين.

اما ممثلنا الثاني في هذه المسابقة ونعني به النادي الافريقي فإنه سيلاقي فريق الهلال بطل السودان حيث تقام مباراة الذهاب في الخرطوم يوم السبت 23 او الاحد 24 افريل على ان يقام لقاء الاياب يوم السبت 7 ماي برادس
وكان الهلال السوداني ترشح على حساب ريكرياتيغو كالا الانغولي في الدور ثمن النهائي (3/0) و(/1) بينما كان ممثل السودان الوحيد المتبقي في هذه المسابقة معفيا في الدور التمهيدي.

اما بالنسبة لمسابقة كأس الاتحاد الافريقي فإن النجم الساحلي سيستضيف في الدور ثمن النهائي فريق كادونا النيجيري حيث يقام لقاء الذهاب في نيجيريا يوم السبت 23 او الأحد 24 أفريل. ولقاء العودة يوم السبت 7 ماي
بسوسة

وكان «كادونا» تأهل في الدور سادس عشر على حساب فولاه التشادي (2/0) و(1/0) بينما كان معفيا في الدور التمهيدي.

شكري الزواوي

Assabah

Hors ligne

#8 05-04-2011 18:30

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

الأندية التونسية ومقابلات الإياب

نتائج الذهاب كانت حاسمة وخروج الأولمبي غير منطقي وإقصاء تراوي خسارة مضاعفة للترجي!!

بعد الانتصارات الأربعة خلال مقابلات الذهاب انقادت الفرق التونسية المشاركة في المسابقتين الإفريقيتين إلى الهزيمة ولكن الهزائم لم تكن مؤثرة بالنسبة إلى النادي الإفريقي والنجم الساحلي والترجي الرياضي بالمقابل خرج الأولمبي الباجي مبكرا وهو الذي تمتع بأسبقية مريحة بعد مقابلة الذهاب. أرقام الأندية التونسية بعد جولة الإياب غير مشجعة فإلى جانب الخسائر فإن الفرق التونسية سجلت هدفين وقبلت 9  أهداف بينما سجلت 14 هدفا وقبلت هدفين خلال مقابلات الذهاب في تونس.

وبتأهله إلى الدور القادم تجاوز النادي الإفريقي  عقبة غير سهلة ويمكن اعتباره بطل الدور فالنتيجة التي عاد بها من مصر حققت له كل أهدافه وأحداث ما بعد المقابلة تجعل  طعم العبور بنكهة خاصة من النادر أن يعرفها الفريق لاحقا. و«التجربة»  المصريّة سيكون لها وقع كبير على مستقبل الإفريقي والمحنة التي عاشتها المجموعة ستدعّم اللحمة الجماعيّة بين مختلف اللاعبين خلال المرحلة القادمة وتزيد من حماسهم ورغبتهم بالعبور إلى أدوار متقدمة. وما يحسب للإفريقي أنه نجح للمرة الاولى ببلوغ الدور الثالث بعد خروجه خلال النسختين الماضيتين عند هذا الدور.

بدوره خسر الترجي الرياضي ضد أسباك البنيني (2-0) ونعتقد أن أكبر خسارة للترجي هي طرد مجدي تراوي الذي قد يغيب 3 مقابلات نتيجة تصرفه وهو ما يجعل المدرب معلول مطالبا بإحكام بالتعامل مع غياب واحد من أبرز لاعبيه خلال الدور القادم. أما بخصوص النتيجة فإننا نعتقد أنها لا تليق بالترجي فرغم أن التأهل قد حسم منذ الذهاب إلا أن سمعة الفريق في الميزان وليس مقبولا أن يخسر بهذه النتيجة ضد منافس لا يملك نصف قدرات الترجي الرياضي.

دون صعوبات للنجم

تأهل النجم الساحلي إلى الدور القادم منطقي ولو أن الفريق اقترب من تحقيق الانتصار التونسي الوحيد خلال مقابلات الإياب وبعد رحلة طويلة إلى أكرا لا يمكن مطالبة الفريق بالقيام بأكثر ممّا قام به خاصة وأنه كان المبادر بالتسجيل خلال المباراة ولاعبه الشهودي هو التونسي الوحيد الذي سجل خلال مقابلتين إلى حد الان.

وتبدو نتيجة الأولمبي الباجي غير منطقية بالمرة فالفريق تحوّل إلى المغرب في نزهة على ما يبدو وهو التفسير الوحيد لما حصل!!. ورغم إيماننا بأن كرة القدم مثل كل الرياضات الاخرى قد تعرف المفاجآت إلا أن طريقة تعامل الفريق مع المقابلة لا يبدو عاديا وقبول ثلاثة أهداف دون الردّ عليها أمر غريب فعلا قد يعقد الأجواء داخل الاولمبي في صراعه لضمان البقاء في البطولة الوطنية بما أنه يوجد في مركز لا يحسد عليه.

ولا تبدو المهمة سهلة خلال الدور القادم بالنسبة للفرق التونسية وخاصة النادي الإفريقي الذي سيلعب ضد الهلال السوداني المنتصر ذهابا (3-0) والمتعادل إيابا (1-1) مع ريكرياتيفو الأنغولي وهذا الفريق بلغ الموسم الماضي نصف نهائي كأس الكاف وخسر ضد النادي الصفاقسي. أما الترجي الرياضي فسيلعب ضد دياراف السينغالي الذي تخطى دجوليبا الماضي (3-0 ثم 1-1). وسيلعب النجم ضد كادونا النيجيري الذي خسر في الإياب ضد ممثل التشاد (1-0) لكن انتصاره ذهابا (2-0) كان حاسما.

النتائج

رابطة الابطال

اسباك البنيني – الترجي الرياضي (0-2) الذهاب (5-0)
الزمالك المصري – النادي الإفريقي (1-2) الذهاب (4-2)

كأس الاتحاد الإفريقي

اشانتي الغاني – النجم الساحلي (1-2) الذهاب (3-0)
الدفاع الحسني - الأولمبي الباجي (0-3) الذهاب (2-0)

الدور القادم أيام 22 أو 23 أو 24 افريل

الهلال السوداني – النادي الإفريقي
الترجي الرياضي – دياراف السينغالي
كادونا النيجيري – النجم الساحلي

زهير ورد

Essahafa

Hors ligne

#9 07-04-2011 12:03

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

La Ligue 1 reprend les 16 et 17 avril en présence du public

C'est maintenant chose acquise : après maintes spéculations et autres hésitations découlant de la situation sécuritaire prévalant au pays, le championnat de la Ligue 1, conformément  à ce qui a été annoncé dans un premier temps, reprendra ses droits les 16 et 17 avril en la présence du public. Cette décision finale a été prise hier à l'issue de la réunion qui a groupé le président de la FTF, ceux  des clubs de la ligue 1 et d'autres parties prenantes du football national dont notamment les représentants du ministère de Tutelle et de l'Intérieur.

Précisions de première importance : les clubs recevant auront recours à leurs propres stadiers pour l'encadrement de leurs publics respectifs. Le dispositif sécuritaire  sera présent.Il prendra position dans l'enceinte du terrain et  n'accèdera aux gradins que dans les cas de force majeure.

Ameur KERKENNI
       
Gare aux dérapages !

Avec l'accord des clubs, la FTF  a décidé,finalement, la reprise du championnat, le 17 du mois courant. Une décision qui doit satisfaire les clubs, en vue de renflouer leurs caisses, après presque quatre mois de disette.

Seulement, cette décision est entachée de quelques réserves inhérentes à la sécurité dans les stades.

La violence et les dérapages sont devenus le lot quotidien, que dire alors des rassemblements par milliers dans les stades.

A notre avis, c'est une décision quelque peu risquée, car la conjoncture ne s'y prête pas.

Et puis, le pays est confronté à tant de problèmes plus urgents. Et il n'est guère souhaitable d'en rajouter.

R.C
     
Hamdi Meddeb (EST) : « Je ne conçois pas un match sans public »

« J'estime que la réunion ayant groupé les présidents de clubs a été instructive et pleine d'enseignements. Il faut reconnaître que la longue trêve imposée à la compétition a pénalisé tous les clubs sans exception et il était temps de la reprendre.  Le championnat redémarrera donc les 16 et 17 avril en présence du public, une sage décision car je ne conçois pas un match de football sans public, ce sport étant avant tout un spectacle.

Bon, il nous reste à présent à prendre toutes les dispositions idoines pour un bon déroulement des rencontres. En ce qui concerne l'Espérance, nous allons engager des stadiers pour encadrer notre public. Comme nous avons été rassurés quant à la présence du service d'ordre dans l'enceinte des stades, je suis confiant quant à un  déroulement normal de notre rencontre du samedi 16 courant ».

R. B. A
         
Hamed Kamoun (ESS) : « Il nous faudra agir en citoyens responsables ».

Il fut un moment pendant lequel nous avons manqué de visibilité et cela a duré un bon bout de temps. Maintenant, une décision a été prise même si je reste persuadé que sur le plan sécuritaire, il n'y a pas eu beaucoup de changements. Raison pour laquelle cette reprise n'a pas fait l'unanimité des présents. Toujours faut- il faire en sorte d'assurer un bon déroulement des rencontres.

En fait, je suis personnellement contre une saison blanche. Aussi devrons-nous agir en responsables et avec courage pour assurer une reprise sans dérapage aucun. D'autant plus que le service d'ordre sera présent pour prêter main forte aux stadiers à la moindre alerte, ces derniers  manquant à leur corps défendant d'expérience et qui ont besoin de formation. Pour résumer, je dirais qu'il faudra une prise de responsabilité à tous les niveaux pour un déroulement sans accroc de la compétition. En citoyens responsables.  D'autant plus que les clubs ont un besoin urgent de liquidités.

R. B. A
       
Salah Mannaï (CA) : « Une bouffée d'oxygène »

« Nous ne pouvons qu'être satisfaits de cette décision car depuis notre première réunion avec le bureau fédéral, nous avions fait savoir à ses responsables que nous sommes pour le retour à la compétition avec la présence du public. Sans cela, il ne peut-être question de football.

Maintenant, il va falloir faire attention pour éviter les débordements de tous genres. Certes, les clubs doivent assumer leurs responsabilités mais il est clair et évident que sans les forces de l'ordre, les matches ne peuvent se dérouler. Vous avez vu ce qui s'est passé au Caire au cours du match contre Ezzamalek. Il faut faire front devant les intrus car ils peuvent profiter de la situation. Ce retour à la compétition est une bonne chose pour les joueurs car ils ne peuvent se contenter de matches amicaux. Je me rappelle de notre rencontre face au CSHL à Radès.  .

En somme, c'est une bonne décision et je répète, sans forces de l'ordre, ça sera difficile.

Enfin, sur un autre plan, j'estime que c'est la meilleure chose à faire car cela pourrait amener nos jeunes à penser à autre chose après la période difficile qu'à connu le pays. C'est une bouffée d'oxygène. Une façon comme une autre pour oublier un tant soit peu la politique. »

Mourad AYARI 
             
Fateh Alouini (JSK) : « Une responsabilité collective »

« La décision de reprendre le championnat de la ligue 1 et de surcroit en présence du public est rendue nécessaire par la situation financière des plus difficiles propre à la totalité des clubs après le tarissement des recettes du stade notamment. C'est aussi une décision qui exige de toutes les parties concernées (service d'ordre, dirigeants, joueurs et public)  sens de la responsabilité et civisme pour un déroulement sans dérapage de la compétition. Ce n'est qu'avec la conjugaison des efforts de tous les acteurs de notre football que le pari sera gagné. Notre pays, est observé de près par le monde entier et il nous incombe de lui donner une image reluisante de notre révolution » 
   
Ameur KERKENNI
           
Mongi Bhar(CSHL) : « Entre enthousiasme et appréhensions »

« Bien sûr que je suis réconforté à l'idée que le championnat va  bientôt reprendre ses droits. Un club quel que soit son envergure ne peut en effet subsister sans les recettes du stade, du sponsoring et des droits  TV donc en l'absence de compétition. Sans oublier l'importance du football dans notre quotidien et personne ne peut nier que le football constitue une passion pour bon nombre de Tunisiens. Mais je suis aussi un peu inquiet que la reprise donne lieu à des dérapages graves. J'éprouve certes certaines appréhensions mais je garde malgré tout confiance que tout se déroulera finalement normalement. »

AK

Le Temps

Hors ligne

#10 07-04-2011 12:34

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Bloc-notes

A posteriori

De Mustapha Zoubeidi - On était près de pavoiser ce week-end après la qualification des trois équipes tunisiennes en compétitions africaines.

Pourtant les quatre rencontres disputées s'étaient toutes soldées par des défaites.

On a sans doute estimé qu'il était de bonne guerre de ne considérer dans ces joutes que les conséquences qualificatives et non pas le résultat en lui même.

Quant à la manière dont nos clubs ont fait preuve, on lui a trouvé bien des circonstances atténuantes pour justifier sa modestie si non sa médiocrité.

N'étant encore qu'à des préliminaires, quoique avancées et que le plus difficile est encore à venir, ne serait-il pas utile d'observer qu'a posteriori et sous un angle plus critique que ce qui nous a satisfait samedi et dimanche derniers appelle quand même des mises en garde.

Pour nous limiter à cet espace réduit, on s'en tiendra à deux remarques.

D'abord le mal que nous occasionne le long chômage de notre compétition locale et sa conséquence néfaste.

Ensuite la façon laborieuse, pour ne pas dire plus, avec laquelle la nouvelle vague de nos entraîneurs de référence s'est comportée.
Pour la première remarque, il est une fois de plus prouvé que sans compétition sérieuse et continue, il serait vain de prétendre aller concurrencer avec les mêmes armes ceux qui toutes les semaines affûtent les leurs.

Quant à la seconde remarque on est contraint de noter que pour passer du virtuel au réel il y a un temps à respecter, fait de perpétuelle remise en question.

Je serais le premier à reconnaître en Kbaier, Yacoubi, Hidoussi et Maâloul, la fine fleur de nos techniciens d'aujourd'hui, mais pas le dernier à leur recommander de revoir, à la lumière de ce qui vient de se passer, l'approche de cette redoutable fonction qu'ils ont choisie.
On est persuadé toutefois que si ces remarques s'imposent aujourd'hui, elles ne doivent pas attendre longtemps pour se dissiper.

On reprendra bientôt les compétitions locales pour nous situer à notre vraie place et qu'au contact des dures réalités, la fine fleur de nos entraîneurs sur laquelle nous persistons à miser, finira par tenir ses vraies promesses.

MZ

Le Temps

Hors ligne

#11 07-04-2011 12:44

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

وضعية اللاعبين التونسيين العائدين من الجماهيرية الليبية

الحلّ القانوني عند الفيفا لكن «الصبر» أفضل

ذكر أحدهم على سبيل «النكتة» أن الرياضيين العائدين من الجماهيرية الليبية بعد توقف النشاط الرياضي لفسح المجال أمام النشاط «العسكري» غابت عنهم المشاركة في الاعتصام  الذي قام به العماّل العائدون من هذا القطر الذين طالبوا بتوفير مساعدات مالية تساعدهم على مجابهة سير الحياة العادي في تونس. فقد تضرّر من الأحداث الأخيرة مجموعة من الرياضيين الذين وجدوا أنفسهم دون جرايات وابتعدوا عن النشاط الرسمي وبالتالي فإن الخسارة مضاعفة خاصة وأن سوق الانتقالات أغلقت في مختلف البلدان ويصعب بالتالي إيجاد حلّ سيما وأنهم مرتبطون بعقود مع مختلف الفرق. والمسألة لا تهمّ اللاعبين فقط بل عددا من المدربين في مختلف الأنشطة الرياضية بما في ذلك كرة اليد وكرة الطائرة ولكن النسبة الكبيرة منهم  تهمّ لاعبي كرة القدم بما أن هنالك قرابة 50 لاعبا ينشطون في الجماهيرية الليبية إلى جانب 12 مدربا على الأقل موزعين على القسمين المحترفين.

وبخصوص فسخ العقود فإن العملية مرتبطة بالفيفا  فكل لاعب  مطالب برفع شكوى إلى الجامعة الليبية  في مرحلة أولى بخصوص عدم احترام الأندية لالتزاماتها المالية وفي حالة عدم ردّ الجامعة الليبية أو تحركها وهو أمر عادي ومتوقع فإنه يرفع المسألة إلى الفيفا التي يمكنها أن تحرّر اللاعب من ارتباطه باعتبار أن عدم خلاص اللاعبين  الأجانب لفترة محددة قد ينتج عنه فكّ الارتباط إلى جانب حصول اللاعب على مستحقاته المالية.

وقد باشر بعض اللاعبين الإجراءات القانونية من خلال مراسلة الجامعة الليبية في انتظار موقفها النهائي.

في الأثناء فإن البعض الاخر يفضل التريّث وعدم التسرّع فهنالك بوادر لعودة الاستقرار إلى هذا البلد وبالتالي يمكن إيجاد مخرج يراعي مصالح مختلف الأطراف على حدّ سواء ولو أن بعض اللاعبين يتوقعون أن تغلق الأندية الليبية أبوابها أمام العناصر التونسية بسبب المواقف الأخيرة وهو أمر محتمل بلا شكّ.

ولا يستبعد أن يعود النشاط الرياضي في ليبيا سريعا مع التوصل إلى اتفاق بما أن الجماهيرية الليبية ستنظم كأس إفريقيا 2013 وبالتالي فأن أول إجراء سيتخذ بعد نهاية الحرب هناك هو عودة نشاط كرة القدم.

زهير ورد

Essahafa

Hors ligne

#12 09-04-2011 14:59

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

قرار وشيك

اقتصار الحضور الجماهيري على أنصار الفرق المضيفة

أكد مصدر مسؤول من الجامعة التونسية لكرة القدم لــ"الصباح" ان مصالح الامن ترى ان عودة الجماهير الى الملاعب بمناسبة استئناف نشاط البطولة يوم السبت القادم (16 افريل) من الافضل ان تقتصر على انصار النادي المضيف،
لا على أحباء الفريقين معا ،ريثما يتم التأكد تدريجيا من عدم وجود موانع لفتح ابواب الملاعب في وجوه كافة المشجعين .

وفي ضوء هذه المعطيات الجديدة ينتظر ان يعطي المكتب الجامعي تعليماته للرابطة الوطنية لكرة القدم لتنفيذ هذا الاجراء بما يجعل الحضور الجماهيري في مباريات الجولة الثانية لمرحلة الاياب من بطولة الرابطة المحترفة الاولى مقتصرا على انصار الفرق المضيفة .

حسن عطية

Assabah

Hors ligne

#13 09-04-2011 15:10

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

الجزيري والمساكني تحت مجهر الجزيري والكنزاري: فنّانان لتحقيق الخطر والأمان

لأنّهما يصنّفان ضمن اللاعبين المبدعين القادرين على فعل كل شيء بالكرة داخل المستطيل الأخضر فقد وضعناهما تحت مجهر ثنائي آخر من الجيل السابق... فماذا يقول ماهر الكنزاري وزياد الجزيري عن يوسف المساكني ولسعد الجزيري؟

يضم المنتخب الوطني الأولمبي في صفوفه العديد من المواهب الكروية الصاعدة على غرار الرصايصي والمباركي والمحيرصي ومعلول... وغيرهم ولكن يبقى متوسط ميدان الترجي الرياضي يوسف المساكني وكذلك مهاجم النجم الرياضي الساحلي لسعد الجزيري الثنائي الأبرز صلب المنتخب الوطني وذلك في ظل ما يتمتع به هذا الثنائي من فواصل مهارية استثنائية من المؤكد أنها ستكون حاسمة حتى يقتلع «النسور الصغار» بطاقة الترشح إلى الدور المقبل من تصفيات الألعاب الأولمبية لندن 2012.

«الشروق» تحدثت إلى ماهر الكنزاري وزياد الجزيري ورصدت موقفهما من الإمكانات الفنية والبدنية التي بحوزة «الجزيري الصغير» وكذلك المساكني وقد اخترنا الكنزاري وزياد الجزيري دون سواهما لأن الأوّل سبق له تدريب مساكني الأصفر والأحمر» أما الثاني فهو أكثر العارفين بإمكانات لسعد الجزيري بحكم أنه من يشرف حاليا على تأطيره ومساندته صلب النجم الرياضي الساحلي.

زياد الجزيري يتحدث عن «الجزيري الصغير»

«أظنّ أن لسعد الجزيري يتمتع بالعديد من الخصال الهجومية الجيدة مثل السرعة والمداومة والقوّة البدنية وبقدرة واضحة على التركيز وقد برهن على ذلك خلال عدّة مقابلات سابقة ولكن لا بد من جهة أخرى من القول إنّه مازال الكثير أمامه حتى يكون مردوده أفضل خلال الفترة القادمة فهو مطالب بتحسين مواقع تمركزه فوق الميدان وطلب الكرة وذلك حتى يكون خليفتي عن جدارة علما أنني أبذل مجهودات واضحة حتى أساهم في تأطيره وأصر على أنه ينبغي عليه أن يقدم مردودا غزيرا صلب المنتخب الأولمبي».

الكنزاري يشيد بمردود المساكني

«لاحظنا أن اللاعب يوسف المساكني استعاد مردوده المعهود خلال الآونة الأخيرة وهو يتمتع بالعديد من الصفات المتميزة مثل قوّة الشخصية والمهارات الفنية ويحذق المراوغات ولم يعد المساكني في حاجة الآن سوى إلى تحسين الجانب البدني وكذلك عليه أن يحاول ضمان عنصر الاستقرار على مستوى مردوده تجنبا للفترات التي تميزت بتذبذب عطائه ولو أن هذا الأمر يعود بدوره إلى عدّة أسباب خارجة عن نطاقه مثل الإصابات... أما بالنسبة إلى مقابلة المنتخب الأولمبي اليوم أمام نظيره «المالاوي» فأعتقد أنها ستكون صعبة قياسا على المردود المحترم الذي قدمه الفريق المنافس في مقابلة الذهاب».

سامي حمّاني

Al Chourouk

Hors ligne

#14 09-04-2011 15:12

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

«الكتاب الذهني للرياضة التونسية»

ازدانت رفوف المكتبة الرياضية التونسية بكتاب رياضي جديد بعنوان «الكتاب الذهبي للرياضة التونسية» من تأليف الزميل المنذر الشواشي الملحق الإعلامي السابق لجامعة كرة القدم والعضو الحالي بلجنة الإعلام بفريق الترجي الرياضي وقد تميز هذا الكتاب بإخراجه البديع بعد أن وشحه صاحبه بصور تاريخية كانت شاهدة على أمجاد وإبداعات الرياضيين التونسيين بداية بالبطل الأولمبي محمد القمودي وصولا إلى «قرش قرطاج» أسامة الملولي هذا فضلا عن إنجازات العديد من الرياضيين والتي سجلتها الذاكرة الرياضية التونسية بكل فخر واعتزاز على غرار كأس أمم إفريقيا عام 2004 وحصول منتخب كرة اليد على المرتبة الرابعة في مونديال 2005 بتونس والإنجاز الخالد لمنتخب 1978 بالأرجنتين في نهائيات كأس العالم والأكيد أن صاحب هذا المحمل الأنيق بذل مجهودات كبيرة لتأمين وثيقة رياضية لا يمكنها إلا أن تدعم مكتبتنا الرياضية التونسية التي تشكو نقصا فادحا في عدد المؤلفات الرياضية المتوفرة.

Al Chourouk

Hors ligne

#15 14-04-2011 13:17

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Attouga et El Ouaer parlent

Cherchons grand gardien désespérément…

Le football tunisien doit sa réputation et une bonne partie de sa gloire à ses gardiens. Et quand on parle de football tunisien, c'est d'équipe nationale et de clubs que nous parlons évidemment. Ma petite enfance et ma jeunesse ont été bercées par les mythes des bois. Etrangers et tunisiens. Le Russe Yachine, le Tchèque Vicktor, l'Urugayen Mazurkiewiez, l'Italien Sarti, l'Anglais Banks, puis Zoff, puis Maïer et d'autres encore… Puis les Tunisiens avec, à leur tête, l'immense, l'incomparable Attouga, mais aussi Kamoun, Ayachi, Houcine, Dérouiche, Zarga, Abdallah pour arriver à Chokri El Ouaer.

Aujourd'hui, nous avons plus de stades, des terrains gazonnés, des salles de musculation, des préparateurs physiques, des entraîneurs de gardiens et presque pas de… gardiens.

La faute à qui ? A tous. A commencer par les gardiens qui ne travaillent pas assez, qui ne sont pas assez courageux, qui n'ont parfois pas la vocation. Aux entraîneurs des jeunes censés avoir l'œil et être formateur ; aux entraîneurs des séniors qui hésitent à mettre dans le bain de jeunes gardiens et ne savent souvent pas les mettre en confiance. Cela s'appelle psychologie du sport ou psychologie tout court.

Résultat de la course : pas de grand gardien depuis le départ de Chokri El Ouaer. Quelques espoirs quand même : Rami Jeridi, Ben Mustapha et Aymen Ben Ayoub.

Sont-ils les grands gardiens d'aujourd'hui ou de demain ? On ne tardera pas à le savoir.

Auteur : Sami AKRIMI
Ajouté le : 14-04-2011

La Presse

Hors ligne

#16 14-04-2011 13:18

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Sadok Sassi

«La cinquième roue du carrosse»

1) «S'il y a bien une énigme dans  le football tunisien et les clubs tunisiens, c'est bien celle des gardiens de but.

En effet, depuis un bon bout de temps déjà, les équipes tunisiennes ne s'intéressent pratiquement plus au poste de gardien.

Le dernier rempart est devenu la cinquième roue du carosse. Quand j'ai fait mes débuts au CA, il n'y avait même pas un entraîneur  des gardiens. Le grand Fabio faisait tout. J'ai eu la chance d'être encadré par le  légendaire technicien italien. Ma deuxième chance c'est lorsque j'ai été convoqué à l'âge de 17 ans en équipe nationale par le sélectionneur national de l'époque, le Français Gérard, un ex-gardien de Bordeaux. Il m'a appris la technique, la mobilité, l'art de défendre ma zone et de déstabiliser l'adversaire en face. Il faut avoir la vision, la lecture du jeu, l'aptitude à intercepter les balles décisives et surtout avoir une personnalité de guerrier. Il y a bien eu Kamoun, Kechich et Chabchoub, mais je les ai  dominés par mes qualités. Par ailleurs, personne ne m'enlèvera l'idée que tous les entraîneurs des gardiens réunis  ne pourront jamais fabriquer un très bon gardien.

2) Je suis triste qu'il n'y ait pas un centre de formation pour les gardiens au Club Africain. Le CA a eu  Zarga, Attouga, Naïli et Ben Othman mais il n'y a malheureusement pas eu de continuité. A l'EST, il y a eu un très bon gardien, Chokri El Ouaer. Après, c'est le néant, les clubs tunisiens recrutent des défenseurs, des milieux et des attaquants. Mais pas de gardiens, un non-sens.

Au CA, on a eu l'opportunité d'avoir Ali Boumnijel qui n'a rien apporté au CA alors qu'il était le gardien de l'équipe de Tunisie. C'est que la logique veut que tous les clubs du monde qui ont un très bon gardien remportent un titre.

Actuellement, il y a trois gardiens qui sont au-dessus du lot dans notre championnat. Il s'agit de Balbouli, Rami Jéridi et Ben Mustapha.
C'est moi qui ai entraîné Balbouli à ses débuts au Club Africain.

Il possède de grandes qualités mais son principal défaut, ce sont les quelques centimètres de moins.

3)Je suis impressionné par  la progression fulgurante de Rami Jéridi, c'est un grand gardien d'avenir.

Enfin, je vois le gardien cabiste Ben Mustapha. Il possède les vertus d'un futur grand gardien. Mais il doit beaucoup travailler».

Auteur : Karray BRADAI
Ajouté le : 14-04-2011

La Presse

Hors ligne

#17 14-04-2011 13:20

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

El Ouaer
«Le don fait la différence»

1) «La réponse n'est pas difficile à deviner. S'il n'y a pas de grands gardiens sur la place, c'est parce qu'ils sont tous jeunes. Ils n'ont pas eu le temps de percer et de s'affirmer. De tous ceux en activité actuellement en championnat, seul Balbouli a le plus d'expérience et de métier puisque cela fait six ans qu'il garde les buts de son club.

Mais il ne peut être jugé car il a encore du chemin à faire. Les grands gardiens, nous devrons donc les attendre. Un bon portier commence à s'imposer vraiment à partir de 27 ans au moins. Croyez-moi, j'en sais quelque chose».

2) «Les entraîneurs de gardiens n'ont jamais produit les… grands gardiens. Le poste de gardien de but est sans doute le plus délicat dans une équipe. C'est lui qui dirige la défense dans le placement et le marquage. C'st pour cela que j'affirme haut et fort que le don  est primordial dans  la carrière d'un gardien. Il doit avoir des capacités naturelles. C'est une question d'aptitude. Le don fait à mon avis la différence entre les gardiens. De mon temps, il n'y avait pas d'entraîneur de gardien. On travaillait durement aux entraînements et on se prenait seul en charge. L'assiduité et la discipline sont aussi les critères de la réussite.

Ce qui inquiète, toutefois, c'est que depuis l'an 2000, nous n'avons pas eu de grands gardiens dans notre championnat. Pourtant, la Tunisie a toujours enfanté des portiers de renom. Il faut quand même demeurer optimiste et ne pas désespérer.

«Les trois meilleurs gardiens sur la scène sont le Zarzissien Aymen Ben Ayoub, le Stadiste Rami Jéridi et le Cabiste Farouk Ben Mustapha.
Ben Ayoub jouit d'un bon placement sur la ligne de but et d'une bonne lecture du jeu. Son point fort réside dans les balles aériennes. Il lui manque, cependant, l'audace. Il doit être plus agressif dans sa surface. S'il s'améliore sur ce plan, il fera certainement une bonne carrière. Quant à Rami Jéridi, il a effectué deux bonnes saisons avec le Stade Tunisien qui lui ont valu d'être convoqué en sélection nationale. Ses qualités sont la vigilance, l'agilité et aussi une bonne lecture du jeu. Il est également courageux et ne rechigne pas au contact. Il n'a pas brûlé les étapes et son départ de l'Espérance lui a fait du bien. Il l'a aidé à progresser. Aujourd'hui, il est demandé par bon nombre de clubs.

Ben Mustapha, c'est la classe. Il a un bon gabarit et du métier. C'est à lui de confirmer. Il est fort dans ses sorties d'homme à homme et sur la ligne des buts aussi. Il doit s'améliorer et savoir accepter la concurrence. Je  pense à Balbouli et à Naouara. Le portier de l'ESS a été inconstant suite à des blessures à répétition. Celui de l'EST devra soigner son mental».

Auteur : Skander HADDAD
Ajouté le : 14-04-2011

La Presse

Hors ligne

#18 15-04-2011 13:51

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Délicate mission des stadiers

Après moult tergiversations  motivées par la précarité de la situation sécuritaire au sein du pays  , il a été convenu d'un commun accord entre une grande majorité (pas tous) des présidents des clubs et les instances concernées de reprendre la compétition officielle ce week-end. Il est vrai que les incidents survenus même à huis clos lors du déroulement de certains matches des  ligues 1 et 2 et des divisions inférieures avaient fait tiquer plus d'un quant à une reprise tranquille.

D'où les multiples et non moins contradictoires atermoiements relatifs à la présence du public de la part des décideurs pour ne permettre en définitive qu'aux inconditionnels locaux d'assister aux débats du moins lors des deux prochaines journées histoire de voir comment les choses vont évoluer.

Enorme responsabilité 

Il va sans dire que les foules locales prenant d'assaut les travées après un aussi long sevrage seront très nombreuses. Les forces de l'ordre se limiteront à assurer la sécurité dans les vestiaires et la main courante. Donc la canalisation du public se fera à l'intérieur du stade par le truchement des stadiers. Des enfants du club endossant une casaque bien distinctive et faisant tout leur possible pour que tout se passe dans le meilleur du monde sur les gradins. Manquant terriblement d'expérience, ils doivent bénéficier de l'aide de tous les supporters pour leur faciliter la tâche. Ces derniers également doivent se comporter en responsables avec respect de l'adversaire et des décisions arbitrales même s'ils jugent erronées. 

Les scènes déplorables enregistrées çà et là dernièrement avec des stadiers se débarrassant de leur casaque et envahissant les aires de jeu ne doivent plus avoir lieu. Il y va au fait de la crédibilité du retour à la compétition qui au cas où de graves incidents se produiraient, risque tout simplement d'être définitivement annulée avec toutes les fâcheuses incidences à en découler sur tous les plans et à tous les niveaux.

Mohamed Sahbi RAMMAH

Hors ligne

#19 22-04-2011 13:17

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

logo-lapresse.jpg

Le sport à la télévision
Voyage au bout de l'ennui

On a tué la poule aux œufs d'or. Dimanche-Sport, Belmakchouf et Ness Nessma étaient censés apporter animation et originalité dans le paysage audiovisuel (PAF) sportif. Or, c'est l'effet contraire qui se produit avec un déficit énorme de professionnalisme et de… séduction
Cela donne une impression de déjà vu et de gestion routinière. Le paysage audiovisuel (PAF) est resté pratiquement figé dans le volet sportif qu'il propose. Comme si de rien n'était, le train-train quotidien reste de rigueur et les téléspectateurs ne voient rien venir de nouveau, d'original et de séduisant. L'émission-culte de la chaîne nationale Dimanche Sport traîne, tel un boulet, ses approximations, ses lourdeurs et ses discours, au final peu instructif. Le passage de témoin entre un Razi usé jusqu'à la corde au bout de plus de  dix ans de monopole, et un Rabii. Bhouri qui a encore tant à apprendre, ne se passe pas naturellement sans anichroches. Il faut pourtant retenir à la décharge du nouveau présentateur un profil moins intéressant des experts, les fameux consultants souvent appelés à enrichir le débat, à susciter la réflexion et à pousser l'analyse jusqu'aux confins de l'inédit et de l'original. Ahmed Mghirbi et Ridha Akacha, certes complémentaires, n'en cassaient pas pour autant la baraque. Il n'est jamais évident de traiter le haut du panier, c'est-à-dire l'actualité du football, tout en suscitant l'intérêt du téléspectateur. Depuis belle lurette, l'émission ne prétend plus être pluridisciplinaire, et c'est pourquoi la matière footballistique requiert un soin particulier et un traitement qui sort des sentiers perdus.

Chute libre

Pourtant, «D.S.» n'est pas le seul à continuer de débiter la même approche de l'actualité. La première chaîne nationale n'est pas non plus l'unique à faire preuve d'un déficit d'originalité, faisant au bout du compte du neuf avec du vieux.

On sait que le talk-show  «Belmakchouf» sert en quelque sorte de cheval de bataille à la chaîne privée Hannibal TV. Une sorte de locomotive pour tout ce qui touche au sport. Cette émission très suivie paraît avoir perdu son rythme de croisière, tardant à trouver un nouveau filon pour rebondir. D'ailleurs, la chute paraît être lourde et douloureuse.

Un peu partout, cela ressemble à un robinet d'eau tiède. A défaut de profondeur d'analyse et de réelle originalité, le téléspectateur se retrouve gavé d'informations qui, on en convient, restent au cœur d'une émission qui se respecte.

Mais la frustration l'emporte au niveau de l'analyse et des angles pouvant aider le public à saisir les enjeux et la portée de tel événement.

Le sport sur le petit écran n'est pas sorti de l'auberge quand bien même Nessma TV a fait une entrée remarquable dans l'acquisition des droits TV du foot national. La forme a peut-être changé, mais la substance est malheureusement restée la même. Une petite révolution s'impose à ce niveau. D'autant que la dernière chaîne à avoir vu le jour use de clinquant à défaut de véritable qualité éditoriale.

Nessma, la chaîne du Grand Maghreb, focalise sur l'acquisition des droits de certains grands événements les matches africains du Club Africain, l'Open de tennis de Tunis, les championnats d'Afrique de handball. Tout récemment, elle vient même de signer un contrat sur quatre ans pour l'exclusivité de toutes les compétitions organisées par la Cahb  (Confédération africaine de handball).

Malheureusement, la dernière supercoupe d'Afrique ESS-Zamalek a été un véritable flop aussi bien au niveau de l'image retransmise à partir de Yaoundé, au Cameroun que du commentaire assuré à partir des studios.

Ailleurs, deux personnages aussi loquaces et peut-être envahissants que Mghirbi et Samir Sellimi ramènent le talk-show à un simple show de pédantisme et de stérilité à défaut de contenu. Car trop souvent la montagne accouche d'une souris, la clientèle devant rester sur sa faim.

La multiplication des émissions consacrées au sport n'est pas pour ainsi dire  une garantie de qualité et d'enrichissement pour le téléspectateur. Les carences et la vécuité  du discours démagogique  servi  ramènent généralement ces émissions à de lourds horaires de diffusion à meubler à tout prix. Un peu l'impression dégagée par les studios d'analyse d'après-match où l'on entend  la chose et son contraire, non pas dans un échange contradictoire constructif, et à ce titre efficace, mais plutôt dans un interminable chapelet de platitudes et d'évidences  qui n'appartent aucune réelle valeur ajoutée.

Auteur : T.GHARBI
Ajouté le : 22-04-2011

Hors ligne

#20 25-04-2011 18:40

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

2-2.gif

طارق ذياب لـ«الشروق»: رفضت شكر الرئيس «المخلوع» فعاداني عبد اللّه الكعبي
طارق ذياب أحد العلامات المميزة لكرة القدم التونسية تعاقبت السنون وهو دائم النجومية في ذاكرتنا الكروية... الأمبراطور ولاعب القرن وصاحب اللمسات السحرية خبر الكرة وتمرس بها في مختلف الأدوار كلاعب وكمسير وكمحلل تلزمه أدوات المدرب الناجح من معرفة بالخطط الفنية و«الكوتشينغ» طارق ذياب حرمت منه الكرة التونسية خلال العهد البائد وبعد الثورة المباركة صار اسمه مطروحا كمنقذ لها مما تردت فيه من هوان.
«الشروق» حاورت طارق وقلبت معه دفاتر قديمة وجديدة ومستقبلية.
طارق ذياب من هو لمن لا يعرفه من الجيل الجديد؟
ـ اعتقد ان كل من هو مولع باللعبة يعرف طارق اللاعب لسنوات طويلة جدا في الترجي والمنتخب حيث احرزت على عديد الألقاب وشاركت في انتصارات بلاعد من أهمها الترشح لنهائيات كأس العالم بالارجنتين عندما كانت افريقيا ممثلة بمنتخب وحيد.
لكن طارق ظل خلال السنوات الأخيرة بعيدا عن تونس؟
ـ لست بعيدا أنا أعيش بين تونس واسبانيا والخليج حيث حكمت ظروف العمل ان اتنقل بين دول عدة لكنني متابع كل كبيرة وصغيرة تجري في الكرة في تونس في الترجي والمنتخب وكل النوادي تقريبا وأعرف ما لا يعرفه الكثيرون... عملت في التحليل لمدة ستة أعوام في قناة الآرتي ثم انتقلت لقناة الجزيرة حيث احتككت باسماء كبيرة جدا واستفدت من خلال احتكاكي معهم وتبادل الخبرات مع هؤلاء.
لو تحدثنا عن طارق المسؤول والمسير؟
ـ لابد من القول انني كنت نصف مسؤول منذ أن كنت لاعبا فأنا قائد فريق ودوري ليس قيادة المجموعة فوق الميدان فقط بل تأطيرهم وتوجيههم خارج ميادين اللعب حيث انصح الشبان بضرورة التضحية من أجل اللعبة واستغلال الموهبة وتطويرها بالتمارين والاستماع الى نصائح المدربين وكان بالامكان أن التحق بالجامعة.
منذ سنوات لكن سامح الله من وضع حواجز أمامي وأمام عدة لاعبين قدامى.
كرتنا ماذا تعيب فيها وماذا ينفعها؟
ـ عديدة هي الاشياء السلبية فرئيس النادي يبحث عن اللقب والتتويج ولكل الطرق وهذا غير ممكن... لابد من سياسة واضحة وطريقة للعمل مثل ان يكون هناك مكتب مسير له أهداف آجلة وأخرى عاجلة الكرة يلزمها مديرا فنيا مقتدرا للشبان له الكفاءة والخبرة حتى يكون اللاعبين الانتدابات لابد أن تكون في نطاق ضيق ولمراكز محددة والمنتدب يجب ان يكون أفضل من الموجودين ويقدم ما هو مطلوب فهل يعقل ان تغير الجامعة المدربين بصفة متواصلة ولمجرد نتيجة سلبية.
لماذا رفضت مصافحة عبد الله الكعبي وهو وزير؟
ـ ليس بيني وبينه أي شيء كشخصي لكن بحكم مركزه كوزير تجاوز صلوحياته حيث قال كذبا ان طارق ممنوع من الدخول للكرة والتسيير وطلب من رئيس الترجي ابعادي وعندما طلب منه أن يأتي بمكتوب يثبت انني ممنوع من التسيير صمت... الحقيقة وما فيها أنه طلب مني في أكثر من مرة أن أشكر الرئيس بن علي على الانجازات لكنني رفضت لايماني انه لا يلعب أو يسجل أهدافا فهل يعقل ان يتحصل الملولي على ميدالية ذهبية فيتم شكر بن علي ويتم تجاهل البطل هل ان الزين بن علي يسبح أو يسجل أهدافا أو يشارك في التتويج حقا أنه شيء غريب.
هل كانت هناك تعليمات للوزير الكعبي ضدك؟
ـ قد يكون ذلك صحيحا في سنة 1991 حصلنا على الكأس ضد النجم وانا مدير رياضي ولم أصعد لمصافحة بن علي في المنصة وتصرفي كان تلقائيا فأنا لم ألعب ولم أكن أسعى أو أبحث عن مصافحة بن علي الذي كنت أعرفه قبل ان يصبح رئيسا عندما نصبت في الملعب وجه لي اتهاما بكوني معارضا لبن علي وأنا لست كذلك فأنا لا أهتم بالسياسة أصلا وماذا يمكن ان يفيدني ان أصافح الرئيس أو غيره... اللاعبون هم من لعبوا واجتهدوا ولابد ان ينالوا الميداليات ويصافحوا الرئيس كما أن هناك عديد المسؤولين يتهافتون على الظهور في المراكز الأمامية وأنا لست منهم وأرفض تصرفاتهم.
قلت انك تعرف المخلوع بن علي قبل توليه الرئاسة؟
ـ نعم سبق وجلست معه عندما كان وزيرا للداخلية عندما كان سليم شيبوب صديقا لي حيث تحولت الى منزل سليم ووجدت أمام المنزل عددا من رجال البوليس فاتصلت بسليم الذي سهل دخولي وقدم لي بن علي حيث كان يناديه الجينرال وقال له هذا طارق ورد بصوته «الغليظ» أعرفه انه أشهر من نار على علم وبعد دقائق غادر....
مرة أخرى صافحته في المقر الرئاسي بعد ان ترشحنا على حساب المغرب في الألعاب الأولمبية.
ماذا بينك وبين سليم شيبوب؟
ـ كنت اعتقد أنه صديق لكن بعد وقت طويل تأكدت انه طعنني من الخلف وأضمر لي الشر حتى خارج ميادين الرياضة لا أريد أن أهاجمه الآن أنا تكلمت عندما كان الكلام ممنوعا وغير مسموح به... أما الآن فأقول سامحه الله وغفر له...
فالرجل في ظروف صعبة الآن ولا أريد أن أزيد في الامه وجراحه أكثر.
عندما كنت تهاجم وتنتقد سليم هل ضايقك؟
ـ تعرضت لمضايقات عديدة جدا لكنني لم أركع ولو ركعت لاصبحت وزيرا أو رئيسا للجامعة... لكني اعترف الآن أنني بعد كل تصريح كنت أخاف على عائلتي وخاصة على ابني...
بعد ان رفضت مصافحة الكعبي تم ايقافك؟
ـ نعم تم ايقافي بعد تعليمات من وزير الداخلية رفيق الحاج قاسم والحقيقة أن المعاملة كانت قاسية من أعوان الداخلية فالطريقة لم تكن حضارية ورغم أنني مازلت اتذكر اسم العون ولقبه الا أنني أقول سامح الله هؤلاء كما أن عبد الوهاب عبد الله هو الآخر فعل كل ما في وسعه حتى يضايقني ويستفزني بطرق غير مباشرة لكن الحمد لله ان كل شيء زال وانتهى وتخلصت تونس من امثال الحاج قاسم وعبد الوهاب عبد الله.
المكتب الجامعي الحالي ما رأيك فيه؟
ـ هذا المكتب يعرف جيدا كيف جاء بدعم من السلطة وبتعليمات وضغوطات على النوادي وبعد أن غادر رئيس الجامعة لابد أن ينسحب هؤلاء لمصلحتهم الشخصية ولمصلحة كرة القدم فهؤلاء يشتغلون بالعملة القديمة تنقصهم الخبرة وليتهم يتنحون قبل فوات الأوان... كما أن النوادي لابد ان تشرع في الانتخابات مثلما فعل ذلك النادي الافريقي... الانتخابات ضرورية والثورة يجب أن تهب على كل الميادين بما في ذلك الرياضة.
هل صحيح انك تريد ان تترأس قائمة في انتخابات الجامعة المقبلة؟
ـ رئاسة الجامعة وافادة كرة القدم كان حلما في العهد السابق... لكن بعد الثورة اتصلت بي عديد الوجوه الرياضية ومن مختلف شرائح المجتمع ومن كل الجهات من الشمال للجنوب ومن جميع النوادي وقد بدأنا في المحادثات والمشاورات لأجل تكوين قائمة تكون غايتها رد الاعتبار لكرة القدم التونسية... لابد من مشاورات ومصادقات مع كل من ينفع أو له فكرة تفيد كرتنا... المنتخب في الدرجة الأولى... الاهتمام بالتحكيم وتشجيعه معنويا وخاصة ماديا البحث عن مدير فني مقتدر للشبان وإعادة هيكلة جامعة كرة القدم.

Hors ligne

#21 29-04-2011 18:22

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

logo_letempsp.gif


Les clubs ne savent plus à quel saint se vouer!
Manque à gagner énorme

Dossier instruit par Mohamed Sahbi RAMMAH - Dire que la réunion regroupant les présidents des clubs et les instances fédérales a été des plus houleuses serait du domaine de l'euphémisme tellement les avis étaient contradictoires avec chacun tenant mordicus à son approche sans la moindre concession et avec une intransigeance  frôlant de très près l'entêtement. Réunion se terminant faut-il le souligner en queue de poisson avec  pas le moindre consensus, pas la moindre décision collégiale votée par les clubs.

Et si la position de la FTF était connue depuis dimanche soir par le biais de son président Anouar Haddad déclarant sur les ondes qu'il ferait tout son possible pour instaurer le huis clos d'ici la fin de la saison, on était curieux  d'auditionner les présidents et de connaître leur avis sur la question. Des présidents qui, faut-il le rappeler, n'étaient guère chauds pour la reprise de la compétition lors de la première réunion craignant justement pour ce genre de dépassements. Mais des assurances leur avaient été faites à l'époque par les responsables du service de l'ordre que tout irait pour le mieux. Pis encore, les récalcitrants (et les derniers dérapages leur avaient donné entièrement raison) avaient été taxés de manquer de nationalisme et de ne point emboiter l'élan du peuple tunisien. Déjà et même bien longtemps avant cette première réunion, Younès Selmi le patron de l'arbitrage déclarait le 6 avril sur nos colonnes que la seule possibilité pour terminer la saison serait d'adopter le huis clos strict, faute de quoi, on ferait mieux d'arrêter les frais avec une saison blanche. A propos de l'arbitrage et alors que les présidents étaient en conclave ce mardi, les représentants des arbitres firent leur apparition dans les arcanes de la FTF annonçant sans ambages qu'ils feraient grève et qu'ils ne travailleraient plus désormais dans ce climat malsain d'insécurité. Plus tard, et alors que tout ce beau monde s'est retiré, un communiqué laconique de la FTF annonçait le huis clos pour le restant de la saison… Comment les clubs aux caisses déjà moribondes vont gérer cette situation ? En voici les réponses des principaux intéressés dans cette affaire :

Kamel Bouhaouala (SG EST) : « Nous tenions à jouer avec notre public »

« Une précision de taille si vous permettez, l'Espérance a été contre le fait de jouer à huis clos. Notre position était et est encore d'évoluer en présence de notre public. Mais au fur et à mesure que les minutes s'égrenaient, la confusion gagnait crescendo la salle de réunion pour atteindre son paroxysme vers la fin. Je précise qu'il n'y a pas eu un vote de la part des participants optant pour ou contre telle ou telle proposition. Ce huis clos est imposé aux clubs par les instances fédérales qui auraient reçu l'assurance ferme de la part des forces de l'ordre que la sécurité serait parfaite et que personne n'approcherait des travées et n'enjamberait les murs environnant les stades comme ce fut le cas à Beni Khalled où le match  devait avoir lieu sans la présence du public. Avec l'engagement ferme des instances sécuritaires de veiller scrupuleusement sur le bon déroulement de la compétion,retour donc à la case départ avec chacun ses prérogatives et sa mission. Les forces de l'ordre pour maintenir l'ordre comme le stipulent leurs fonctions du reste. Sachant que les stadiers ne peuvent en aucun cas remplacer avec autant d'efficacité et d'efficience les agents de sécurité. Leur rôle se limite juste en l'encadrement des supporters et encore, à maintes reprises ils ont montré leurs limites sur ce plan. »

Jamel Atrous (Pdt CA) : «  Une compensation adéquate est  indispensable »

« La réunion a trainé en longueur avec un brouhaha terrible vers la fin. Et les fédéraux d'attendre la position des responsables de la sécurité qui tardait à venir. Du  coup j'ai quitté les lieux prématurément. Il parait qu'ultérieurement, les assurances fermes ont été avancées  par le ministère de l'Intérieur que la sécurité serait assurée de façon draconienne aussi bien à l'intérieur des stades ( vestiaires, main courante, corps arbitral, joueurs et responsables) qu'à l'extérieur avec respect strict du huis clos. La force du CA ayant toujours résidé dans son large public, je suis pour la présence de nos supporters et nous avons les stadiers bien entrainés et en mesure de gérer l'affluence aussi énorme soit elle. Mais au cas où l'on persisterait à vouloir tout de même nous priver de nos inconditionnels, j'exigerais alors que l'on nous débourse pour chaque match joué à huis clos les recettes que nous aurions dû normalement récolter. Le CA n'a rien demandé et n'est pas prêt par conséquent à subir ce faramineux préjudice financier et cet énorme manque à gagner imposés par les instances fédérales sans défendre farouchement ses droits. »

Imed Mseddi (SG CSS) : » Composer avec ce mal nécessaire »

« Malheureusement nous nous voyons contraints de payer les pots cassés par la volonté occulte de certaines gens ne voulant que nuire à notre pays, à ses institutions, à ses assises et à son sport. C'est un mal que nous devons gérer avec courage et lucidité. Tous les moyens essayés jusque là pour faire revenir la vie et  joie dans les stades ont lamentablement échoué. Et on ne pourra pas faire changer certaines mentalités d'une baguette magique et du jour au lendemain. Cependant, il faudrait désormais intervenir avec fermeté et rigueur à l'endroit de ces fauteurs de troubles en sévissant lourdement à leur endroit avec un châtiment exemplaire et surtout grandement dissuasif pour les autres . Les forces de l'ordre doivent reprendre rapidement le collier. A titre d'exemple, lors du dernier CSS-ESHS, un supporter a traversé tout le terrain sans que les agents présents ne réagissent. Une fois capturé et amené à eux, ils ont riposté qu'il fallait le leur amener au poste de police ! Encore heureux qu'il n'ait pas été suivi par d'autres. Pour cette rencontre, nous avons eu 8 mille dinars comme recette ; 5 pour la ligue, 1,6 pour la police, 1,5 pour jet de bouteilles, faites vos comptes, nous avons été de nos poches pour payer l'organisation. Personnellement j'aurais opté pour l'arrêt pur et simple de la compétition, mais étant en démocratie, le CSS se pliera à la volonté générale en essayant de colmater les brèches voilà tout. »

Mongi Bhar (Pdt CSHL) : «   Des joueurs compréhensifs ? »

« Nous vivons une période de crise très profonde nécessitant des mesures exceptionnelles à tous les niveaux. Et le sport n'en fait pas exception. Au vu de ce qui s'est passé un peu partout dans les stades, la sécurité et la sauvegarde des vies humaines passent au premier plan et supplantent de loin les autres considérations d'ordre financier. L'argent ne peut plus entrer en ligne de compte quand des hordes manipulées menacent ouvertement la sécurité et la stabilité du pays. Bien entendu, la redevance forfaitaire que les clubs déversent à chaque match à la ligue sera supprimée (1,5 mille dinars pour le CSHL et pouvant atteindre 7 millions pour les autres clubs). Le ministère doit trouver les solutions idoines pour nous venir en aide, le promosport et les TV également. Je compte également sur la compréhension des joueurs qui consentiraient à revoir à la baisse leurs salaires et primes. S'agissant d'un problème général, je suis sûr qu'ils comprendront les difficultés que nous endurons. »

Sami Guendouz (Pdt ESHS) : « Promesses du  Promosport et des droits TV»

« Dans le contexte actuel prévalant du côté de chez nous, je pense que nous devons procéder par priorités. Il va sans dire que la sécurité et la stabilité du pays ainsi que son image de marque passent bien avant quelques matches de football, un titre de champion, voire une relégation. Je pense qu'on n'aurait pas dû reprendre la compétition alléguant de l'étroitesse du facteur temps histoire de donner le change vis-à-vis des investisseurs étrangers et des touristes qui auraient perçu un aveu implicite d'insécurité si nous avions annoncé la vraie raison de cet arrêt. Bon mais les choses étant ce qu'elles sont, je pense qu'il faudrait œuvrer à faire baisser la tension en supprimant les relégations aux paliers inférieurs. Nous avons reçu les promesses que nos parts du  promosport et des droits TV seraient revalorisées. Nous comptons dessus pour pouvoir honorer nos engagements. Mais avec la grève des arbitres, je ne vois pas comment les choses vont évoluer d'ici là franchement. »

Ali Ouriemmi (Pdt ESZ) : « Laisser le temps au temps »

« Cette décision est des plus préjudiciables pour nos caisses. Comment pourrions-nous tenir nos engagements vis-à-vis de nos créanciers et autres employés ? Certes on nous avait promis une aide substantielle de la part du promosport et des droits TV. Seraient-elles suffisantes pour combler nos besoins ? Mais que faire, et nous devons faire avec le secret espoir que les choses reprennent leur cours normal sous peu. Trois concepts entrent en jeu dans cette affaire. La police qui doit regagner son rang de garant seul et unique de la sécurité et surtout son aura de naguère. La justice qui doit reprendre ses galons et reconquérir ses titres de noblesse. Le citoyen qui tout en voulant vivre en démocratie doit connaître parfaitement ses limites et ne point empiéter les plates-bandes d'autrui. Personnellement j'aurai préféré la mise en veilleuse du restant de la compétition avec préparation des différentes AG et une reprise après les élections avec une constituante bien en place et un gouvernement définitif. Mahmoud Ouertani le DTN partage par ailleurs cette approche ».

Fateh Alouini (Pdt JSK) : «Un promofoot pour aider les clubs »

« Ce qui est sûr, c'est que nous allons terriblement galérer dans cette affaire. Nous allons vivoter et gérer le quotidien au jour le jour. Les droits TV oui mais le promosport doit changer de vocation. Il deviendra le promofoot. Ses recettes ne seront donc plus allouées qu'au football. Les autres sports pourraient nous emboiter le pas et créer par exemple le promohand, promobasket, etc.

Après avoir payé les redevances dues aux impôts, 10% pour la gestion du promofoot, 40% pour les parieurs et 50% pour les clubs selon une grille qu'on mettra en place. Autre chose très importante, nous payer chaque mardi et de façon régulière comme ils le font avec les parieurs heureux vainqueurs. Pourquoi devrions nous attendre une éternité pour toucher notre part qui nous vient de plein droit et sans que qui que ce soit nous rende service ? Le ministère devrait œuvrer dès à présent à mettre en place et à veiller à l'exécution immédiate de cette approche approuvée par le plus clair de mes collègues présidents. D'ailleurs nous avons convenu mes pairs et moi à diligenter très rapidement une action commune dans ce sens. »

Mokhtar Nefzi (Pdt OB) : « Bouteille à l'eau »

« C'est maintenant aux forces de l'ordre de tout organiser et surtout d'assurer la sécurité parfaite pour toutes les composantes entrant en jeu dans un match. Les structures et surtout les conceptions doivent impérativement changer surtout avec l'échec de cette notion de stadiers qui a montré ses limites criardes. Les agents de l'ordre doivent rapidement reconquérir leurs titres de noblesse, et surtout leur autorité. La compétition sera selon moi faussée car chaque arbitre sera enclin à accorder la victoire aux locaux pour rentrer sain et sauf auprès de ses enfants et ce, même en dépit de la présence d'une armada d'agents pour le protéger. Beaucoup d'injustices et de dépassements donc en vue. Pourquoi ne pas permettre aux 6 premiers du classement de disputer un tournoi entre eux pour les places continentales et annuler pour les autres la relégation ? De la sorte et avec des enjeux réduits à néant, on pourrait tenter une opération blanche de transition pour l'année prochaine. Le temps également de doter nos stades de solides grillages protecteurs et isolants du moment qu'on en est arrivé là ! Sur le plan financier, je ne vous le cache, je ne dispose uniquement que des fonds susceptibles de couvrir nos engagements pour ce mois-ci. Pour le reste, je ne vois pas comment je vais procéder, c'est la bouteille à l'eau, l'indécision totale. »

Hors ligne

#22 03-05-2011 15:41

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

[Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

16 équipes à partir de 2011-2012?

Le championnat de la Ligue 1 sera-t-il joué, à partir de l'exercice 2011-2012, à 16 équipes? Possible.

Selon un journaliste de la Radio Tunisienne, Hédi Lahouar, nouveau vice-président de la FTF, aurait déclaré que la Fédération de Football devrait soumettre aux clubs de la Ligue 1 un projet qui augmenterait le nombre des équipes de Ligue 1 de 14 à 16.

Un projet qui peut aider au retour du public dans les stades puisqu'aucune équipe ne sera reléguée.

Le Temps

Hors ligne

#23 03-05-2011 15:41

ESTfan
Administrateur
Lieu : Tunisie / KSA
Inscription : 25-08-2008
Messages : 41 807

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Hédi Lahouar veut-il sauver la peau de son ex-club l'ESHS ou veut-il servir le football tunisien ?

Incapables de gérér une ligue professionnelle à 14 clubs, ces pseudo-responsables sont-ils capables de gérér une à 16 ?

Quelle crédibilité pour cette Ligue I s'il n'y aura pas de rélégation ? Les rélégables, en vertu de la nouvelle immunité, ne chercheraient-ils pas à vendre leurs matchs aux plus offrants ?

Qu'en pensent les TarajjiManiaques ?

Hors ligne

#24 03-05-2011 16:22

bravor
Fan
Lieu : Tunis
Inscription : 10-12-2009
Messages : 852

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

ESTfan a écrit :

Hédi Lahouar veut-il sauver la peau de son ex-club l'ESHS ou veut-il servir le football tunisien ?

Incapables de gérér une ligue professionnelle à 14 clubs, ces pseudo-responsables sont-ils capables de gérér une à 16 ?

Quelle crédibilité pour cette Ligue I s'il n'y aura pas de rélégation ? Les rélégables, en vertu de la nouvelle immunité, ne chercheraient-ils pas à vendre leurs matchs aux plus offrants ?

Qu'en pensent les TarajjiManiaques ?

Vous avez raison, mais même s'il ne tente pas de sauver la peau de l'ESHS, c'est la solution typique d'un (ir)responsable tunisien; éviter les problèmes au lieu de les solutionner. Il y a une année ou deux la FIFA a conseillé la fédération tunisienne de diminuer le nombre d'équipe en D1 pour améliorer la compétition et élever le niveau des matches, alors que voilà Mr. Lahouar veut faire exactement le contraire, et c'est à vous de déterminer ce que cela signifie.

Hors ligne

#25 19-05-2011 20:12

takilasd
Membre
Lieu : bouarada
Inscription : 11-01-2009
Messages : 736

Re : [Football tunisien] Constats, idées de réhabilitation

Après que le laboratoire antidopage de Tunis a été, étonnement, suspendu par l'Agence mondiale antidopage (AMA) pour cause la non-conformité avec certains critères inclus dans le cahier des charges international ; et dire que nous sommes supposés être avant-gardistes en la matière, surtout que des « médecins » sont au devant de la scène footballistique, et qui sont concernés directement ou indirectement par les exigées performances de leurs joueurs, pour des réussites quelle que soit les conséquences hygiéniques des joueurs. Ainsi, des agressivités exagérées sont constatées dans les récents matchs de football, traduites par des fautes un engagement flagrant, comme de sauter sur un adversaire lors de la réception d'une balle aérienne entre deux joueurs, un glissement en tacle des plus démesuré, etc…Et puis un fléchissement de l'endurance à la in des matchs, qui influent sur la condition physique des rencontres suivantes. Il faut  remarquer que le laboratoire national de contrôle antidopage est, depuis vendredi dernier 13/05/2011, non autorisé à effectuer des analyses d'échantillons antidopage, précisant qu'un groupe de travail a été chargé d'élaborer, en collaboration avec le ministère de la Santé et l'AMA, un plan d'action visant à apporter les correctifs nécessaires.
On réexaminera ensuite la situation du laboratoire en vue de la possibilité de lever la suspension. Et dire que le champ restera propice à ce que ces êtres humains subiront encore comme surexploitation de leurs maitres médecins.
D'autre part, on examinera la possibilité de poursuivre les analyses des échantillons durant la période de suspension. On examinera cette possibilité probablement dès la fin de cet, humoristique, championnat, lorsque les possibles séquelles ne coïncideront plus avec les prorogations des contrats du 10 Juillet.
Et que de recourir à l'un des laboratoires européens, notamment en Espagne, en France et au Portugal, ne sera que mensonge parmi d'autres remarquées, ainsi que manigances tel que l'arbitrage, depuis le début de ce championnat en question,
Mas, on nous mystifiera davantage, car on nous promet que l'Agence nationale antidopage, poursuivra ses activités par… l'organisation de campagnes de sensibilisation contre les dangers du dopage. Bravo !
Et dire que des joueurs ont les cheveux grisonnants dès leur jeune âge ; n'est ce pas ceux qui ont tant voulu muter des équipes de second choix, et évoluer dans des équipes huppées de l'Europe ? Ce ne sont que de mauvais éducateurs. Ils ont les techniques des équivalences les tableaux médicaux en grands hygiénistes ; une qui se rajoute à tant d'autres, en attendons de les décourager de toutes leurs fausses prétentions, si multiples soient-elles ?!

Hors ligne

Pied de page des forums