Handball

Les handballeurs Sang et Or champions !


Les Sang et Or sacrés Champions de Tunisie 2011 - 2012. (Photo : Anon)
Les Sang et Or sacrés Champions de Tunisie 2011 - 2012. (Photo : Anon)

L'Espérance Sportive de Tunis a remporté aujourd'hui son 27è titre de Champion de Tunisie de handball. Les Sang et Or on contraint leur poursuivant immédiat, l'Etoile du Sahel, au nul dans sa salle omnisports de Sousse (26 – 26). Un peu auparavant, le Club Africain a perdu ses dernières illusions de titre. L'AS Hammamet qui a battu les clubistes en demi-finale de la Coupe de Tunisie a récidivé en battant les rouge et blanc dans cette avant dernière journée de play-offs (31 – 26). Le derby de la dernière journée ne sera par conséquent qu'un derby de prestige entre les champions Sang et Or et l'équipe qui a dominé la première phase du championnat pour sombrer lors des play-offs.

Un coach comblé

Amor Khédhira, qui relevait Sayed Ayari, a réussi sa première en tant que head coach des handballeurs espérantistes. C'est vrai qu'il a souvent loué le travail accompli par Sayed Ayari, mais il faut admettre le rôle qu'il a joué à la tête d'une équipe métamorphosée qui retrouve ses sensations pour renverser une situation presque compromise face à l'Etoile à Tunis, remonter 6 buts d'écart et remporter le match avec un écart considérable qui a pesé sur les joueurs étoilés aujourd'hui, puis battre le Club Africain, auteur d'un sans faute lors de la première étape du championnat, pour ensuite battre l'ASH, révélation de la saison, aisément et finir par ramener le nul du titre de chez l'adversaire direct de l'Espérance. Il faut dire que c'est un parcours qui a agréablement surpris plus d'un vu la première phase peu convaincante des Sang et Or.

La seule fausse note a été l'élimination en demi-finale de la Coupe de Tunisie face à ces mêmes étoilés il y a une semaine à Sousse. Une élimination qui a certainement servi pour remporter ce titre de champion amplement mérité.

Zheni, Helal, Yahyaoui et les autres

Jabeur Yahyaoui et ses coéquipiers remportent un sacre mérité. (Photo : Anon)

Ce sacre est le sacre de tous les joueurs sans exception, eux qui se sont dépensés pour rafler la mise. Des prestations époustouflantes resteront toutefois gravées dans la mémoire Sang et Or. Un Selim Zheni impérial a marqué de son empreinte le come back et victoire finale des espérantistes face aux étoilés lors du match aller à Tunis. Aujourd'hui, c'était au tour de Wassim Helal et Jabeur Yahyaoui de tirer leur épingle du jeu et marquer de leurs prouesses le sacre des Sang et Or. Une mention spéciale qui n'enlève en rien le mérite de leurs coéquipiers.

La mère à Settari

La mère de notre joueur Mourad Settari a voulu que le titre de Champion des Sang et Or soit son cadeau à l'occasion de la fête des mères. Les espérantistes n'ont pas démérité et ils ont offert le titre et à la mère de Settari et à toutes les mères Sang et Or, à toute la famille espérantiste d'ailleurs. 

Bravo et bonne continuation !