Ligue 1

CSS - EST : (2 - 1)


Yannick N'Djeng lors du match face ua CS Sfaxien du 19 février 2012 à Radès. (Photo CHALA)
Yannick N'Djeng lors du match face ua CS Sfaxien du 19 février 2012 à Radès. (Photo CHALA)

Invaincue depuis seize matches en championnat, l'Espérance de Tunis a subi cet après-midi sa deuxième défaite de la saison sur la pelouse du Mhiri contre le CS Sfaxien (2-1) lors du match au sommet de la 21è journée de Ligue 1.

Le CSS a pris l'initiative du score à la 37' sur un penalty de Hammami et a très vite rajouté le second à la 38' par Haddad histoire d'assommer les Sang et Or. Mais ces derniers ont très rapidement répliqué par Aouadhi à la 40' afin de rester dans le match. La possibilité d'égaliser a été offerte aux camarades du vaillant Ben Chérifia à la 64' mais Y. Msakni se paye le luxe de rater le penalty accordé à Aouadhi.

Pour l'Espérance, ce qui pouvait ressembler à un accident dimanche dernier après le match nul face à l'ESBK (0-0) prend la forme d'un syndrome. La claque d'aujourd'hui aura forcément des conséquences. Et la position de Michel Decastel n'a jamais semblé aussi précaire. Après les trois nuls heureux consécutifs face à l'USMo (1-1), à l'ESZ (2-2) et à l'ESBK (0-0), ce nouveau revers sanctionne avant tout le manque d'inspiration du dispositif offensif mais aussi la naïveté défensive symbolisée par un Hichri, encore une fois hors du coup.

Ce mercredi, l'EST a trottiné quand son adversaire a mis le pied. Le CSS en voulait plus, voilà tout ! Bien sûr, le CSS ne s'est pas montré flamboyant mais, contrairement à l'EST, sa cohésion collective a fait la différence.

Après de telles prestations, l'heure est forcément aux interrogations du côté du Parc B...


Formation de l'EST : Ben Chérifia, Derbali, Afful (Boughanmi 46'), Hichri, Coulibaly, Korbi (Mhirsi 81'), Traoui (Hadda 71'), Bouazzi(c), Aouadhi, Y. Msakni et N'Djeng.

Avertissements : Hichri, Traoui et Korbi.